Bandeau
Ensemble à Gauche au Chesnay
Slogan du site
Descriptif du site
Une enquète publique a lieu du 9 au 23 Mai 2005
Un autre projet pour la Redingote
Votre avis est essentiel !
Article mis en ligne le 11 mai 2005
dernière modification le 8 février 2015

par BREARD Jean-Yves , TILLOY Emmanuel , WELSING Joëlle
logo imprimer

Depuis plus de 30 ans, RTE (ex EDF) est propriétaire d’un terrain de 4262 m2 rue Caruel de St Martin, à proximité de la place de la Redingote. Actuellement ce terrain est inoccupé.

Entre ce terrain et la place de la Redingote, la ville dispose d’une petite bande de terrain de 655 m2 constituée aujourd’hui d’un espace vert.

Les promoteurs Bouygues Immobilier et COGEDIM ont en projet un programme immobilier d’environ 60 à 70 logements de standing sur le terrain EDF. Et le Maire propose de rétrocéder une partie de la bande de terrain de la ville aux promoteurs afin de construire sur ce terrain un immeuble de 10 logements sociaux, avec quelques commerces au rez-de-chaussée.

Au début du mois de mars, Bouygues Immobilier a déposé un permis de construire sur la partie principale du terrain EDF.

Au Chesnay, la situation du logement est particulièrement difficile pour les familles aux revenus faibles ou moyens, pour les jeunes qui travaillent sur la commune. La ville compte environ 11% de logements sociaux, alors que la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain) fixe un objectif de 20%, ce qui correspond à un déficit pour notre ville de quelques 1250 logements aidés. Et les prochaines réalisations immobilières envisagées (la Ferme du Chesnay, concession Peugeot, garage Chapelier) vont creuser ce déficit de 35 logements supplémentaires.

Par ailleurs, la densité de population du Chesnay est la plus élevée des Yvelines et la préservation des espaces verts doit être aussi une priorité.

Face à cette situation, l’Association Ensemble à Gauche au Chesnay propose une autre solution concernant l’utilisation du terrain ex-EDF. Elle demande à M. le Maire que la ville préempte et rachète ce terrain, ce qui est encore tout à fait possible, et le mette à disposition d’un organisme de logements sociaux afin de réaliser un programme mixte, de logements aidés et intermédiaires, complété par un certain nombre de locaux commerciaux.

Une pré-étude financière a été réalisée sur la base d’un bail à construction avec un organisme HLM. Elle a montré qu’un tel projet pouvait être autofinancé et être réalisé globalement sans impliquer de charge financière pour la ville. A l’issue de ce plan , ce terrain pourrait rester propriété de la ville.

D’autre part, même si cette rue comporte déjà un certain nombre d’immeubles de logements sociaux, nous pensons que la situation du terrain EDF , ainsi que les possibilités architecturales actuelles permettent d’éviter un déséquilibre dans ce quartier.

Enfin, une récente disposition réglementaires permet au Préfet de déléguer au Maire le « contingent préfectoral » d’attribution de logements aidés et de ce fait donne la possibilité d’une maîtrise totale de l’affectation de ces logements à la commune.

Ce projet présenterait comme avantages pour la ville :

  • de mieux répondre aux besoins de logements des habitants du Chesnay
  • de réduire la taxe SRU payée par la ville pour déficit de logements aidés
  • de maîtriser un espace foncier sur la ville
  • de récupérer éventuellement des immeubles au terme du bail
  • de conserver l’espace vert en bordure de la place de la Redingote

  A VOUS DE DONNER VOTRE AVIS !

Un arrêté du Maire du Chesnay du 11 avril , modifié le 25 avril, vient de décider une enquête publique en vue du déclassement des parcelles de terrain appartenant à la ville , 1 rue Caruel de St Martin / 77 rue de Versailles, afin d’en rétrocéder une partie à Bouygues Immobilier pour réaliser le projet présenté précédemment.

Cette enquête publique a lieu à la Mairie, du lundi 9 mai au lundi 23 mai inclus. Le dossier peut être consulté les lundi, mercredi jeudi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h30, le mardi de 9h à 12h et de 14h à 18h, ainsi que le samedi 14 Mai de 9h à 12h. Le Commissaire-Enquêteur est à disposition du public les lundi 9 mai , samedi 14 mai et Lundi 23 mai de 9h à 12h.

Les observations peuvent être consignées directement sur le registre. Mais vous pouvez également les adresser par écrit au Commissaire-Enquêteur, à la Mairie.

Pour soutenir notre proposition, il vous suffit d’envoyer le texte que vous trouverez à la page suivante, en indiquant votre nom et votre adresse. Mais vous pouvez bien évidemment l’accompagner de vos remarques plus personnelles.


  Le logement des jeunes au Chesnay

Maintenir leurs enfants au Chesnay, c’est bien l’une des principales pré-occupations des familles quand on les interroge. Projet impossible pour la plupart quand le prix des logements neufs peut atteindre 5.000 euros le M2, voire même plus !

Et le faible taux de rotation dans les logements aidés rend d’autant plus difficile l’attribution pour des jeunes couples.

En outre, le diagnostic du PLU a confirmé un net vieillissement de la population du Chesnay, désormais parmi les plus élevés dans les Yvelines. Selon le rapport de présentation du PLU du 15/02/2005, l’indice de jeunesse (rapport entre les 0-19 ans et les 60 ans et plus) est passé de 2,3 en 1982 à 1,2 en 1999.

Pour nous contacter, donner votre avis sur ce projet : redingote1@tiscali.fr

P.S. :

Monsieur le Commissaire-Enquêteur,

Constatant :

  • Le déficit de logements aidés sur la commune du Chesnay,
  • les difficultés des jeunes Chesnaysiens à se loger dans la ville où ils ont grandi,
  • les déficits d’effectifs dans les services publics, conséquence de l’impossibilité de se loger dans la commune (réduction d’accueil de 101 lits à l’hôpital Mignot ( bilan oct. 2004))
  • les coûts engendrés par ce déficit de logements aidés (contribution SRU : 154 euros par logement manquant et par an)
  • l’ existence d’un terrain libre de 4262 m2 situé près du carrefour de la Redingote jouxtant une parcelle communale
  • les dispositions des règles d’urbanisme de la zone régissant ce terrain, qui permettent de réaliser une soixantaine de logements dans un secteur d’habitat collectif
  • le projet de promoteurs immobiliers (Bouygues Immobilier, COGEDIM) de réaliser une résidence de standing sur ce terrain
  • la mise en enquête publique de la vente d’une partie de la parcelle communale située place de la Redingote, au profit des promoteurs immobiliers
  • les possibilités financières de réaliser une soixantaine de logements aidés et intermédiaires, sans impact sur la fiscalité locale
  • l’intérêt de conserver la zone d’espace vert en bordure de la place de la Redingote

je m’oppose au déclassement des parcelles AK 342 et AK 344 , et je demande au Maire du Chesnay :

  • d’user de son droit de préemption pour faire acheter, par la ville, le terrain au 3 rue Caruel de St Martin en vue d’y réaliser des logements aidés
  • de conclure des conventions avec des organismes habilités dans la réalisation de logements aidés

Nom, prénom :

Adresse :

Date :

Signature :

Imprimer et envoyer cette page avant le 23 mai à : Commissaire-Enquêteur , Mairie du Chesnay


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2002-2018 © Ensemble à Gauche au Chesnay - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.78
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2