Bandeau
Ensemble à Gauche au Chesnay
Slogan du site
Descriptif du site
Paroles de maire
Article mis en ligne le 23 septembre 2014
dernière modification le 17 juillet 2017

par Claude MEUNIER , DWebmaster
logo imprimer

Dossiers locaux

Claude Meunier, conseiller municipal de 2008 à 2014 à collecté quelques prises de position de notre maire durant ce mandat. Ces déclarations enrichiront nos articles et feront l’objet de « brèves ».En voici un florilège classé par ordre alphabétique. Bien évidement elles seront commentées !

ANCIENNE MAIRIE

 Concernant l’ancienne mairie, effectivement, il est de notre devoir de regarder dans ce quartier…..qui est un quartier en train de mourir, qui est tristounet comme tout. Conseil municipal-30 juin 2015



Commentaire : Etat de coma végétatif après plusieurs décennies d’un immobilisme coupable. Compte tenu des réalisations passées on craint de ne pas trop « rigoler » du choix de la solution.

ANCIENNE MAIRIE (2)

« Est-ce que dans les aménagements du 50 rue de Versailles, il faudrait remettre une crèche, on verra …..Si on fait l’école Langevin, il faudra voir. Le projet du 50 rue de Versailles n’est pas défini. Il faudra qu’on le définisse ensemble ». Conseil municipal-17 mars 2016
Commentaire : Le 11 mai suivant le projet est présenté en réunion publique sans aucune concertation préalable au sein du Conseil..
ARRETER

« J’adore cette ville et cette fonction Je suis élu depuis 1989. Mais je ne vais pas mourir dans mon bureau non plus ! Savoir arrêter, c’est aussi savoir penser aux autres et les considérer. » - Toutes les nouvelles -22 février 2017
Commentaire : 28 ans avant de penser aux autres, mieux vaut tard que jamais !
ASSISTANAT

Ne confondons pas l’aide et l’accompagnement visant à faire sortir une personne de la pauvreté et l’assistanat entraînant un état de dépendance....La garantie d’un revenu minimum est essentielle pour éviter la pauvreté, mais doit-il devenir un système d’assistanat ? Non ! .Événements du Chesnay-Décembre 2012



Commentaire : sans !

ASSOCIATIONS

Pour être élu maire, il faut être bien perçu par les associations locales, mais en cours de mandat, toute association est ressentie comme une source potentielle d’opposition. En tant qu’association, vous effrayez. Exposé à l’École de Paris-12 octobre 2007



Commentaire : On mesure le dynamisme d’une commune à la vigueur de sa vie associative. Plutôt que de s’en méfier il faut au contraire encourager les associations et en faire des acteurs écoutés de la démocratie locale.

CATHOLIQUES

 Profondément attachés à la culture de leur pays les catholiques se sentent aujourd’hui abandonnés….. On critique la destruction de parchemins en Mésopotamie, quand se mobilisera-t-on contre la destruction de la religion Catholique en France. Entretien donné au magazine « Famille chrétienne » - N° du 7 mars 2015



Commentaire : « Gens de peu de foi ». (Évangile selon Matthieu-8/26)

CCAS (Centre Communal d’Action Sociale)

Ce n’est pas de notre faute si la proportionnalité des Chesnaysiens qui ont voté pour vous ne vous permet pas d’être présents éventuellement dans cette instance ......Quand à dire qu’il faudrait que notre groupe libère un poste pour que les autres groupes puissent siéger, il y est opposé .Conseil municipal-27 mars 2008



Commentaire : L’opposition de gauche n’est pas admise au conseil d’administration du CCAS ce qui semble assez paradoxale. Notre voisine, La Celle-Saint-Cloud a pris la décision de permettre à l’ensemble de l’opposition du Conseil municipal d’y être représenté.

Nous avons vu avec les services sociaux que nous n’avions pas suffisamment d’aide pour des enfants qui sont peut-être en difficulté afin qu’ils puissent bénéficier de ce séjour, dont nous demandons au service scolaire qu’il recense les enfants qui auraient besoin de vacances et qui n’ont jamais connu la neige, pour les faire bénéficier du prix tel que le Conseil le fait, mais également d’avoir une aide par le service social.....Le prix payé est celui le plus bas par rapport au taux d’effort, cela peut néanmoins faire encore un prix. Il faut habiller les enfants, etc. Donc on dit que le service social est là éventuellement pour accompagner ces familles .Conseil municipal -26 septembre 2013



Commentaire : Louable intention qui reste malheureusement au niveau du discours. Plutôt que ce type d’annonce démagogique qui s’apparente d’avantage à une attention charitable qu’à une volonté d’équité sociale il conviendrait mieux de revoir une tarification trop dissuasive et inégalitaire.

CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL

« Sur le Centre Technique Municipal on n’a pas engagé c’est la raison pour laquelle on a maintenu l’inscription des dépenses. On ne l’a pas réalisé, parce que on ne savait pas forcément si on allait lancer l’appel d’offres » . Conseil municipal-7 février 2008

« Il est remis d’année en année, parce qu’en fait le chantier de la bibliothèque et médiathèque empêchait de façon évidente ce chantier. Nous avons pensé que nous faire les deux cotés à la fois mais c’est irréaliste. C’est pour cela qu’il a été différé ». Conseil municipal-26 novembre 2008

« Avec notre groupe politique, nous présenteront un budget qui fera face à nos projets engagés..... et la fin des aménagements du site (Fenwick) de la rue Caruel de Saint-Martin » Evénements du Chesnay -janvier 2009

« Une attention toute particulière est enfin à porter sur l’inscription de crédits d’étude pour.....les travaux ..... du site Fenwick (hors nouveaux équipements culturels) ». Conseil Municipal-26 mars 2009



Commentaire : L’aménagement du Centre Technique Municipal dans un des bâtiments Fenwick n’étant pas suffisant, se sont rajoutés l’installation de trois préfabriqués à l’attention du personnel et de l’accueil du public. Les contraintes dans ce domaine d’une commune de 30 000 habitants et les besoins du personnel qui y est affecté méritent des équipements d’une autre qualité. Rappelons que la motivation principale invoquée pour la vente de la Ferme de la place Dutartre était son inadaptation, à l’époque, aux nécessités des services techniques municipaux qui s’y trouvaient installés. Le produit de cette vente était d’ailleurs annoncé comme devant être en partie affecté à l’installation de nouveaux locaux plus dignes et plus adaptés. Nous pouvons constater ce qu’il en est.

CHÊNES D’OR

« Au premier janvier 2008 la résidence des Chênes d’Or devient un EHPAD et cet EHPAD permettra à tous les résidents actuels, soit un petit peu moins de 60 sur une capacité de 70 studios, de recevoir tous les soins d’hébergement sur un forfait journalier et d’avoir, s’ils en ont besoin, tous les éléments de structures pour leur dépendance..... Tout ce qui est pris en charge maintenant, c’est le personnel de l’EHPAD, aujourd’hui effectivement géré par le CCAS. Est-ce que, sur le moyen terme, le CCAS le gardera ? Ce sera à la prochaine équipe municipale d’en décider ». Conseil Municipal-20 décembre 2007

« Sur les Chênes d’Or, nous avons depuis deux ans une interrogation sur la pertinence de déléguer cet outil à des professionnels .....Je reconnais aujourd’hui notre faiblesse c’est la structure des Chênes d’Or qui doit être renforcée en personnel, car il est vrai qu’un médecin coordinateur ce n’est pas facile à trouver ». Conseil Municipal-26 novembre 2009

« Je vous rappelle que la totalité des Chênes d’Or était un chapitre très important, qui était géré à l’intérieur du CCAS.....Les Chênes d’Or n’étant plus dans le CCAS, l’utilité (de son) directeur est une interrogation ». Conseil municipal-28 avril 2011.



Commentaire : Cet abandon de la gestion de cet établissement d’accueil des personnes âgées, dont les locaux sont la propriété de la commune pose question. La vente régulièrement évoquée des bâtiments de l’Institut Médico- Educatif voisin peut laisser craindre, à terme si l’on y prend garde, la cession de ces deux entités, donc de l’ensemble du site du Bel air.

CLUB ARS

« Nous avons pour le club ARS une certaine interrogation avec la Copropriété de Parly 2 et avec l’évolution de l’activité du club ARS qui fait qu’il y a une décision à prendre dans le bon sens pour leur rendre service. Il y a donc quelque chose à faire ». Conseil municipal-11 avril 2013



Commentaire : Lors du vote des subventions les décisions concernant trois associations avaient été différées dans l’attente d’un « audit » concernant leur fonctionnement : Les artistes du Chesnay, l’École de danse et le Club ARS. Les conclusions de cette onéreuse étude se sont révélées sans réel intérêt. Seul cependant le Club ARS s’est vu rétablir dans sa demande avec une subvention confortable. Comprenne qui pourra.

CLUB HOUSE

« (Le) partenariat public/privé nous souhaitons le lancer de façon à pouvoir terminer rue Guynemer, Pellouard parce que c’est nécessaire, réaliser le Club House avec les charpentes de la Ferme qui sont en attente, on a le permis de construire ». Conseil municipal-11 février 2009

« On veut pouvoir reposer au Club House les poutres de la Ferme qui sont toujours en attente pour lequel on a déjà un permis ». Conseil Municipal-26 mars 2009

« Pourquoi nous n’avons pas réalisé ce Club House ? D’abord parce que c’était un coût relativement important et qu’il fallait ne pas obérer le devenir de Pellouard, ce qui s’est révélé pertinent parce qu’on aurait fait le Club House effectivement on n’aurait pas pu concentrer, comme nous l’avons fait aujourd’hui, l’environnement sportif de Pellouard. Cela ne s’est pas fait. Les poutres doivent faire l’objet d’un recensement soit pour les vendre, on verra, mais vendre nous fait toujours mal, soit pour regarder où éventuellement on pourrait les mettre, ce que l’on veut en faire, mais les poutres pour le Club House à cet endroit se sont révélées moins pertinentes que ce qu’elles pouvaient être à l’époque ». Conseil Municipal-25 avril 2013.



Commentaire : Un exemple parfait parmi bien d’autres de navigation à vue.[/vert fonce]

CŒUR DE VILLE

« Ce qu’on appelle notre cœur de ville (c’est) derrière l’espace Schweitzer, sur le dessus du parking Schweitzer. Nous avons là un endroit qui est une convergence de piétons et de vélos. Nous voulons pouvoir sur le petit parc des enfants des Rambours donner un peu plus d’ouverture,-ce n’est pas terrible- le skate parc à revoir aussi. Il y a un projet qui est en train d’être étudié.....on vous le présentera en commission et au niveau budgétaire ».
Conseil municipal-3 mars2011



Commentaire : On a rien vu.

« Il y a un projet.....pour que toute l’esplanade au- dessus du parking Schweitzer ne soit pas un no man’s land, mais un carrefour de rencontres du piéton, du cyclisme, des mamans, des jeunes, du skate, éventuellement pouvoir disposer d’un petit espace de stationnement aux côtés de l’église qui fait cruellement défaut, régulièrement le week-end. C’est un projet de ce type-là qui est en cours d’élaboration et qui sera présenté ou en Conseil privé ou en commission adéquate....C’est un sujet, peut-être même à l’occasion du Conseil privé, un projet important..... On a une impossibilité d’aller vers la rue Louis Foucault à partir de l’avenue Schweitzer, tout ceci est fait pour trouver un vrai cœur de ville effectivement ». Conseil municipal-28 avril 2011



Commentaire : On a toujours rien vu.

« Il est indispensable qu’à une des prochaines commissions environnement, travaux (il faudrait voir s’il ne faut pas regrouper des commissions ensemble) il y ait une présentation du cahier des charges, pour que vous l’enrichissiez ou pas.....Nous ne lancerons pas d’appel d’offres sans que les commissions environnement, travaux ou autres aient en vue les éléments pour en débattre ». Conseil municipal-19 octobre 2011



Commentaire : Toujours rien.

« Sur « cœur de ville », on initie des idées pour un projet. « Cœur de ville » reste toujours d’actualité..... « Cœur de ville » n’est peut-être pas une priorité de dépenses dans la situation économique actuelle, donc effectivement cœur de ville pour l’instant au niveau de notre équipe est mis un peu en stand-by, mais n’est pas occulté, loin s’en faut ».Conseil municipal-25 octobre 2012



Commentaire : Tout ça pour ça.

COMITES DE QUARTIER

« Conformément à la loi de l’époque, j’ai installé, lors d’un précédent mandat, des commissions de quartier. Après cette expérience j’ai décidé de m’en passer. Pourquoi ?.... En tant que commission de quartier, le maire pense que vous allez aborder tellement de choses qu’il va risquer de s’y noyer ». Exposé à l’Ecole de Paris-12 octobre 2007



Commentaire : Nous pensons au contraire que c’est la manière la plus efficace d’associer les habitants à la gestion de la commune et de répondre au mieux à leurs attentes. Evidemment c’est aussi prendre le risque de la critique.

COMITE MUNICIPAL DE SECURITE

« Je souhaite mettre en place ce comité municipal dans lequel il pourra y avoir des élus et nous aurons deux ou trois fois par an une réunion de synthèse parce qu’il y a un déficit aujourd’hui que nous souhaitons combler (par la création de)cette commission où il y aura des élus, des administratifs en charge du social, de la jeunesse, du scolaire et il y aura quelques élus des trois groupes confondus.....Voilà ce qui est prévu, pour 2011, de façon à progresser et qu’on n’ait pas uniquement un traitement curateur, mais qu’on ait éventuellement un traitement préventif. C’est cela l’objectif ». Conseil municipal-25 novembre 2010

« Est-ce qu’on a eu le temps de le faire ? Je vais être très franc avec vous, non. On n’a pas eu le temps de le réunir et de l’organiser. Il faut qu’on le fasse ». Conseil municipal-19 octobre 2011



Commentaire : Encore un vœu resté pieux jusqu’à ce jour malgré l’intérêt que pourrait représenter d’organisme. Pourtant, officiellement dénommés « Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance », ce type de comité existe bel et bien dans les textes officiels et a été même rendu obligatoire en mars 2007 pour les villes de plus de 10 000 habitants. Rien de nouveau donc sauf de devoir constater que notre ville n’est pas dans les clous.

COMPTABILITE ANALYTIQUE

« La comptabilité analytique est un outil qui effectivement ne rentre pas dans un cadre comme la comptabilité privée dans l’administration. Cela veut dire qu’en fait on voit aujourd’hui des logiciels qui évoluent, par exemple celui que nous avons acquis il y a maintenant deux ans peut-être.....en 2007 je ne vois pas le temps passer ! On est encore en train de l’ajuster..... Effectivement, ce point -là fait partie des attentes et des efforts que font grand nombre de municipalités ou d’intercommunalités. Nous n’en sommes pas encore là ». Conseil municipal-27 mars 2008

« Si on l’a on vous la donne et si on ne l’a pas il faut qu’on la fasse, il faut qu’on la mette en place. Tout à l’heure, on a dit qu’il y avait un outil informatique qui avait été mis en place pour les ressources humaines et pour les finances, cet outil justement va permettre d’obtenir ce que vous nous demandez, c’est-à-dire une transparence totale....Cet outil s’appelle Civitas. Cela a demandé toute l’année 2008 pour le paramétrer. C’est avec cet outil que l’on va pouvoir vous sortir les informations demandées ». Conseil municipal-11 février 2009



Commentaire : Lors du dernier Débat d’Orientation Budgétaire cette comptabilité analytique n’a toujours pas été utilisée pour proposer une vision de la situation financière des principales activités de la commune. C’est pourtant la seule méthode qui pourrait permette aux élus d’analyser le passé pour mieux prévoir l’avenir. Comment par exemple juger du coût global de la sécurité si le salaire des personnes qui en sont chargés se trouvent dans une rubrique, l’achat des véhicules dans une autre, leurs assurances et entretiens ailleurs etc....Il est certain que la comptabilité officielle favorise une opacité bien pratique.

CENTRE DE SUPERVISION URBAINE (CSU)

« L’efficacité de sécurité, par rapport au CSU, mais le résultat d’investissement de la sécurité se juge par l’absence de délinquance ». Conseil Municipal-04 mars 2015



Commentaire : On n’a pas trop vu de différence avant / après. On a surtout vu la note.

CONSULTATION « S’il faut consulter à chaque fois, je peux vous dire que dans 6 mois, on n’aura pas avancé ». Conseil municipal-17 mars 2016 Commentaire : Chaque fois peut-être pas, quelquefois quand même.
DELIN DE LA FRANCE

« Si quelqu’un a son RSA puis 440 euros, déjà on a une paupérisation de la France qui devient dramatique et qui s’accélère. Tout ce que j’entends en ce moment est dramatique, rien que d’écouter des histoires de train rapide ou autres, on était les premiers, on va être quatrième ou cinquième. On est en train de se scratcher partout......On va finir avec le béret et le saucisson dans les années qui viennent. Un jeune qui n’a pas de boulot, on lui fait faire une formation et on le fait bosser, avant qu’il soit là en train de faire le médiateur, l’ambassadeur ou l’accompagnateur. Une bonne aide, un bon coup de.....simulation, on met du fric comme on veut ». Conseil municipal-23 septembre 2010



Sans commentaire !

DEFIBRILLATEUR

« Effectivement, au Chesnay, ville de 30 000 habitants, qu’on ait des défibrillateurs, cela me paraît tout à fait légitime et je dirai même que dans cette mairie, on est insuffisamment équipé pour avoir un minimum d’assistance. Néanmoins, avec tous les systèmes d’urgence, on est quand même à 3 minutes ( ?) de l’hôpital ». Conseil municipal-24 septembre 2009



Commentaire : 2014, toujours aucun défibrillateur sur le commune mais plusieurs dizaines de caméras de vidéosurveillance.

DELINQUANCE

« Comme vous le savez ou vous l’avez lu, la police nationale est en train de revoir complètement ses implantations qui sont les conséquences de diminutions totales de crédit avec des diminutions des effectifs, puisque semble-t-il il n’y a plus de délinquance en France ou s’il y en a ce sont des gentils garçons qui vont être remis rapidement sur les rails ». Conseil municipal-30 mai 2013



Sans commentaire !

DRAPEAU

« Je dis que le drapeau, symbole de la France par ses 3 couleurs est un élément essentiel pour moi. Je peux vous dire que, depuis que je suis maire, on a eu beaucoup de drapeaux volés. Je ne compte même plus. Je peux vous dire que, dès qu’on met un drapeau, il ne fait pas 48 heures. Sur la mairie, malgré la vidéosurveillance, on les vole ». Conseil Municipal-04 mars 2015



Commentaire : Même avec la vidéosurveillance ! Incroyable !

ECOLE DE MUSIQUE

« Il faudrait être franc.....on peut s’interroger sur l’avenir 2014, puisque la musique est dans la compétence de l’intercommunalité. Comme Versailles a transféré le Conservatoire national de Musique dans l’intercommunalité de Versailles Grand Parc. Donc cette possibilité offerte est aussi la possibilité pour l’Ecole de Musique et pour la commune de basculer la compétence éventuellement dans l’intercommunalité et quand on bascule la compétence dans l’intercommunalité la commune reste propriétaire des locaux. A ce moment -là, effectivement, il y a une valeur qui est déjà adossée ...... il est possible puisque nous avons une subvention et quasiment de près de 200 000 euros que cette subvention financée par l’intercommunalité sorte du déficit de la commune.....Donc le transfert.....c’est de pouvoir financer par le biais de recettes de l’intercommunalité ». Conseil municipal- 31 janvier 2013



Commentaire : La « valeur adossée » dont il est question ici fait référence à « l’indemnité d’occupation » imposée ce soir-là à cette école pour la jouissance des locaux mis à sa disposition jusqu’alors gratuitement par la commune. Le montant annuel de cette indemnité a été fixé à 121 500 euros. Cette association est la seule à se voir imposé ce type d’indemnisation compensée, dans un premier temps, par une majoration équivalente de sa subvention. A l’évidence tout ceci est fait avec la certitude de la prise en charge par Versailles Grand Parc de la subvention et de l’indemnité d’occupation. En effet l’adhésion contrainte du Chesnay dans cette communauté d’agglomération a été effective le 1er janvier 2014. On a donc du mal à comprendre la volte-face récente avec le refus de voir cette école rejoindre l’intercommunalité.

ECOLOGIE - DEVELOPPEMENT DURABLE

« Sur toutes les énergies nous avons un devoir d’éducation et depuis un an je demande, pour chaque bâtiment rénové ou à construire, d’avoir le réflexe écologie-économie  ». Événements du Chesnay -juin/juillet/août 2006

« Il ne s’agit plus aujourd’hui de réfléchir, il faut agir ». Événements du Chesnay -septembre 2008

« L’écologie appartient à tous. C’est un devoir de la cultiver chaque jour à tout instant ». Événements du Chesnay-novembre 2009



Commentaire : Un discours vert pour rester dans l’air du temps mais des actions minimalistes, sans rapport avec les enjeux, le plus souvent envisagées du point de vue des économies à réaliser..

« Mais on s’en fout ! Je m’en fous.....Je n’en ai rien à foutre et tant que je serai maire je laisserai branché cet éclairage d’église (Saint Antoine) que je trouve superbe et si l’ensemble du Conseil ne le souhaite pas, on le dira. L’affaire est close.....Si franchement vous voulez éteindre cette église, vous éteignez le cœur des Français, c’est tout ». Conseil municipal- 26 septembre 2013



Sans commentaire !

ELECTIONS

« Je ne suis pas intéressé par la cuisine politique. Il faut laisser la place aux gens de terrain contre ceux qui défendent un poste, une fonction..... Ce sont toujours les mêmes que l’on retrouve à longueur d’élections. La politique a besoin de renouveau pour changer les choses ». Les Nouvelles des Yvelines-14 septembre 2011



Commentaire : On croit rêver !

Pour mémoire : depuis 1989, M. Philippe Brillault s’est présenté 17 fois comme tête de liste ! (municipales, cantonales, législatives, sénatoriales). Elu conseiller municipal depuis 1983 et maire depuis 25 ans

« Il y a six mois les Chenaysiens ont fait des choix, vous êtes deux, la réponse est donnée…..Oui, on a tout simplement la représentation de ce qu’on est et de ce qu’on fait. Point ». Conseil Municipal-04 mars 2015



Commentaire : Argumentation récurrente et inutilement blessante pour son opposition. Monsieur le maire oublie un peu trop facilement que, si la loi électorale un peu trop généreuse lui permet d’obtenir 29 postes de conseillers sur 35, plus de 40% des votants ont refusés de lui faire confiance. Un peu de modestie et de respect seraient de mise mais ce n’est pas le genre de la maison.

ENVIE



« Je continuerai à faire ce dont j’ai envie comme je le ressens ». Conseil municipal – 28 janvier 2016
Commentaire : Hélas ! Parole de démocrate.

FENWICK



« Sur le terrain Fenwick, nous avons un immeuble dont un niveau et demi n’est pas utilisé. On peut y réaliser 33 studios en logements sociaux. J’ai eu (le 17 avril) un accord de principe de l’Ogif, le bailleur social qui a réalisé les logements rue Caruel-de-Saint-Martin, pour que la Ville lui concède un bail emphytéotique ». Les Nouvelles- 19 mai 2010

« On a encore une tranche de logements sociaux sur la plateforme de la commune, l’ancien Fenwick, nous avons un projet de 34 studios que nous sommes en train de regarder avec pour objectif d’avoir des logements passerelles. » Conseil municipal-27 janvier 2011



Commentaire : C’est sur une partie du terrain occupé jadis par l’entreprise Fenwick qu’ont été bâtis la médiathèque et la Grande scène et installée la déchetterie. Sur cette parcelle reste un immeuble non démoli dont il est question ici. Ce projet de logements sociaux semble abandonné pour l’instant ce qui serait dommage. Par contre si, comme cela semble être en projet, la déchetterie et les services techniques rejoignent une autre localisation la vocation des espaces ainsi libérés est, pour nous, à l’évidence culturelle et associative en complémentarité de la médiathèque et de la Grande scène.

| FICHES S

« Les fiches S, comment peut-on avoir dans une commune un certain nombre de fiches S connues et de se dire on attend de voir qu’ils fassent une connerie pour, à ce moment-là … Non, non, il faut qu’on clarifie bien les choses sur les étrangers sur le sol qui ont fait l’objet de peines. Il faut faire du nettoyage. Oui, sans réserve. Et c’est valable aussi bien pour les français qui peuvent avoir aussi des fiches S » - Débat avec des candidats - 2 juin 2017 sur TVFIL
Commentaire : On fait quoi ? On les noie ?|

FISCALITE

« Tout le monde pense qu’on est hyper riche en taxe professionnelle, ce qui est faux. Tout le monde pense qu’on est riche par le centre commercial de Parly 2, ce qui est faux ». Conseil Municipal-27 janvier 2011



Commentaire : Contrairement à Vélizy qui a su profiter, avec sa taxe professionnelle, de la création de Vélizy 2, la commune a maintenu le taux de la sienne à un des niveaux les plus bas des Yvelines, et de loin. Pendant des années elle n’a donc pas bénéficié à plein financièrement de la présence du centre commercial de Parly 2. Cela n’a, par contre, pas empêché le départ du Chesnay de nombreuses sociétés.

« Sur le FPIC, Fonds de péréquation intercommunal, le principe c’est que les riches donnent pour les pauvres, pardonnez- moi, que les communes qui ont des problèmes financiers puissent avoir de l’argent provenant des communes qui en ont plus. On peut avoir plus d’argent si on a plus de recettes, on peut avoir plus d’argent si on gère différemment, on peut être pauvre, si on claque beaucoup d’argent ». Conseil municipal-29 mars 2012



Commentaire : Pour apprécier le consensus assez général dans la classe politique sur la nécessité de ce type de péréquation il faut savoir que la création de ce fond date de 2011, soit à l’initiative d’un gouvernement de droite. L’exemple de notre commune est tout à fait parlant à ce sujet : la plupart des emplois qui font vivre, entre autres, nos deux hôpitaux et le centre commercial Parly 2, sont occupés par des salariés qui ne peuvent se loger au Chesnay, sans compter les nombreuses assistantes maternelles si précieuses. En conséquence la contrainte leur est imposée d’aller vivre dans des communes aux loyers plus accessibles. La prise en charge par ces dernières de cette population aux revenus modestes ne leur assure donc pas des rentrées fiscales suffisantes au regard des besoins. Il est évident que la solidarité intercommunale se doit alors de s’exercer sans contestation.

FRANCHISE
« Vous savez que ma franchise est une de mes rares qualités ». Conseil municipal-17 mars 2016
Commentaire : Oublions.
FRONT NATIONAL
A propos du résultat du premier tour des départementales :
« Il faut se mobiliser contre le Parti Socialiste. Et je préfère l’affronter plutôt que d’affronter le FN. Tout simplement parce que les socialistes sont au pouvoir et je veux les voir partir. Il faut les virer ».
Toutes les Nouvelles-25 mars 2015
Commentaire : Evitons surtout les luttes fratricides.
GARE

« Hier soir, j’ai été invité par notre Secrétaire d’Etat, Christian Blanc (en charge à l’époque du projet du Grand Paris), à un dîner dans son ministère... Il m’a demandé si nous étions intéressés par une gare au Chesnay. Je lui ai dit non, pas pour l’instant ». Conseil municipal-21 octobre 2009



Commentaire :Il n’est pas certain que si les Chenaysiens avaient été consultés sur le sujet...

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

« Pour le maire, la gestion des ressources humaines commence par le recensement des « bras cassés »- et il y en a pas mal- tout en se demandant si leur cas est vraiment désespéré ou s’il est envisageable de leur confier un travail ». Exposé à l’Ecole de Paris-12 octobre 2007



Sans commentaire.

GOUVERNEMENT
A propos du résultat du deuxième tour des départementales :
« Nous avons récupéré les voix contestatrices du premier tour. Est-ce un raz-de-marée ? C’est surtout une claque dans le nez du gouvernement actuel. Il faudrait même taper un peu plus bas ». Toutes les Nouvelles-1er avril 2015

Commentaire : « Qu’en termes élégants c’est choses-là sont mises. »Le Misanthrope. Molière.
GRANDE SCENE (LA)

« S’il y a un travail que nous avons à faire, c’est effectivement de bien caler les prix, et surtout favoriser l’accès de cette salle à tous type de catégories sociales. Là, peut-être aura-t-on un travail à faire pour s’améliorer.....On démarre. On a pris possession de ce paquebot, maintenant on va le roder ». Conseil municipal-30 juin 2009



Commentaire  : Pour notre part nous considérons que le rodage est bien long et que ce travail reste à faire.

GUYNEMER (ECOLE PRIMAIRE)

« Toute les écoles ont subi leur toilettage annuel. Les études sur la rénovation de la rue du hameau sont par ailleurs commencées ». Evénements du Chesnay -septembre 2002

« Les gros investissements cette année seront la deuxième tranche d’aménagement de la rue du Hameau ainsi que le lancement de la nouvelle bibliothèque et de la salle de spectacle multifonctionnelle ». Evénements du Chesnay -avril2007

« Avec notre groupe politique, nous présenteront un budget qui fera face à nos projets engagés, tels que .....la fin de la rénovation de la rue du hameau ». Evénements du Chesnay janvier 2009

« Vous avez entendu parler des partenariats publics/privés .....C’est en fait un principe de réalisation pour les collectivités et pour l’Etat qui permet d’aller plus vite......Le partenariat : public/privé permet outre le fait de pouvoir réaliser, de pouvoir entretenir. Entretenir, faire du ménage, faire du chauffage, ne pas faire grand-chose, ou faire beaucoup de choses. Cela veut dire qu’aujourd’hui, un partenariat public/privé a pour avantage dans deux ans que les murs puissent être terminés, et deuxièmement de ne payer la facture qu’à partir de la livraison et quand on rentre dans les locaux, alors qu’aujourd’hui on dépenserait les études. Là nous ne dépenserons rien. C’est au risque et à la charge de l’entreprise qui va postuler ». Conseil municipal-11 février 2009



Commentaire : Alléchant présenté comme ça. Mais un oubli de taille : la commune n’est plus propriétaire de l’école mais la locataire du promoteur.

« Rien n’est abandonné, puisque rien n’est décidé encore. Pour un partenariat public / privé.....c’est vrai qu’on est hésitant ». Conseil municipal-16 décembre 2009

« Concernant l’enseignement les efforts porteront particulièrement sur la rénovation de l’école Guynemer ». Evénements du Chesnay-août 2010



Commentaire : On ne parle plus de partenariat public :/ privé.


« Nous avions au départ un projet un peu ambitieux avec extension de la crèche, un projet maximum. Quand on a vu les enveloppes, on a dit que c’était trop lourd et qu’on voulait diminuer.....C’est la raison pour laquelle, dans le projet, la halte-garderie reste là où elle est. Toute extension de la crèche sera possible le long de la rue du Hameau dans la butte..... On n’a pas voulu faire plus que ce qu’on avait dit au départ ». Conseil municipal-23 septembre 2010



Commentaire : Pas de crèche

« Je rappelle que le projet n’est pas que la réhabilitation/reconstruction de l’école élémentaire Guynemer, mais un projet sur trois dossier, un l’école élémentaire, deux nous avions prévu dans le concours initial la réfection de la halte-garderie de la rue du Hameau qui avait 25 berceaux et nous avions l’idée de faire un accueil pour les jeunes.....Nous avons donc augmenté effectivement le périmètre de ce concours. Concernant la halte- garderie..... nous avons (décidé) d’augmenter la capacité .....de transformer cette halte-garderie dans un multi accueils de 40 berceaux. .....Nous avons constaté depuis maintenant trois ans que les parents nous sollicitent de plus en plus sur le périscolaire ...... Cela veut donc dire que vue l’insuffisance qui peut monter entre 150 et 200 jeunes par rapport au village des enfants qui a des normes d’accueil qui ne peuvent être dépassées..... Cette idée a été développée pour mutualiser des locaux scolaires avec des locaux pour la jeunesse, mais en donnant un certain nombre de locaux qualifiés spécifiquement pour l’activité de la jeunesse ». Conseil municipal-25 octobre 2012



Commentaire : Retour de la crèche et ajout de locaux pour les activités périscolaires pour 100 à 150 enfants sur le site déjà saturé de la déjà plus grosse école élémentaire de la ville avec plus de 300 élèves accueillis. D’une rénovation/restructuration à l’origine estimée à environ 4 millions d’euros le projet s’est gonflé passant d’une autorisation de programme de près de 6 millions en 2010, puis plus de 8 millions en 2011, enfin 9 millions et demi en 2012 sans préjuger du montant de l’addition finale.

La rénovation du site du Hameau (Ecole maternelle Maryse Bastié, Ecole élémentaire Guynemer et la Halte-garderie du Hameau qui lui a été associée ensuite) est en projet depuis septembre 2002. Si l’on prend comme hypothèse annoncée de la fin de ce programme en septembre 2014 il aura fallu, d’hésitations en modifications, 12 ans pour en venir à bout.

HUMAIN

« Je voulais vous dire que tout à l’heure, le monopole de l’Humain, du social et de la considération des gens tout le monde l’a ». Conseil municipal –30 juin 2016
Commentaire  : Un monopole partagé par tous ce ne serait plus un monopole ce serait une généralité. Quand on entend ce qu’on entend, quand on lit ce qu’on lit, quand on voit ce qu’on voit, on a comme un doute.
IME (Institut Médico-Educatif) BEL AIR

« On a l’idée de céder peut-être l’institut médico-éducatif (IME) du Bel Air. Pourquoi ?....On a gardé l’IME qui paie un bail au loyer extrêmement bas.....L’estimation du bail est un loyer de 150 000 euros par an. Par an aujourd’hui ils nous payent.....34 000 euros pour une estimation des domaines de 150 000 euro. Quand on leur a annoncé que le nouveau bail serait de 150 000 euros.....je leur avais dit pourquoi ne pas faire une proposition d’achat. ....Pourquoi ne pas leur céder et faire ainsi une rentrée d’argent de plus de 3 millions d’euros dans nos caisses .....L’idée est de chercher à céder tout ce qui n’apporte rien à la gestion de la ville ». Conseil municipal-18 février 2010

« Aujourd’hui, on est sur 3 millions d’euros pour un bâtiment qui en vaut entre 4 ou 5, j’estime même que le prix de vente est déjà une aide vis-à-vis du social, vis-à-vis de l’IME..... Quand il y a du médical .....c’est la Caisse d’Assurance Maladie, C’est l’ARS.....La ville n’a pas à subventionner la Caisse d’Assurance Maladie, point ! Or, aujourd’hui c’est ce qu’on fait ». Conseil municipal-30 juin 2011

« Pourquoi sont-ils si prudents au niveau de la proposition financière ? C’est que la mise aux normes du bâtiment pour leur activité est importante ». Conseil municipal-24 novembre 2011

« Le bâtiment est peut-être tout à fait inadapté à l’objet. Nous sommes aussi, dans les autres pistes, en train de regarder sur le Chesnay des bâtiments plus adaptés. Il y a aussi 6 pistes actuellement lancées ». Conseil municipal-15 décembre 2011

« Dans les cessions.....nous n’avons pas mis l’IME du Bel Air, parce que, pour l’instant, nous n’avons mis que les cessions dont nous étions quasiment certains..... Le coût de la mise aux normes de ce bâtiment est tel que l’on peut s’interroger ».Conseil municipal-12 avril 2012

« C’est dans ce sens qu’on en train de négocier avec l’IME pour dire : si éventuellement, il y a un lieu qui est plus adapté qu’est-ce qu’on peut faire ou est-ce qu’éventuellement avec ces locaux on ne peut pas répondre à Blanche de Castille qui cherche un peu de place pour ces Prépas ? ». Conseil municipal-25 octobre 2012

« On n’a pas mis l’IME en recette de cession, on est en train de regarder s’il y a des solutions alternatives pour eux ». Conseil municipal-11 avril 2013



Commentaire : L’utilité de la présence de cet institut au Chesnay n’est pas à démontrer et il serait dommage de le contraindre à s’exiler pour un gain financier espéré masqué plus élégamment sous des obligations de mise aux normes impossibles à satisfaire. Vendre le château de l’IME c’est aussi prendre à terme risque de perdre la maîtrise foncière de l’ensemble du site communal du Bel Air.

IMMIGRATION

« On a un vrai problème aussi d’accueil d’étrangers qui faut que l’on regarde..... Arrêtons la démagogie. On va en crever !..... Si vous voulez me brancher là-dessus, je vais vous dire déjà qu’il y a un paquet de gens qui ne foutent rien et qui pourraient se mettre au boulot, un paquet de gens qu’on paie à ne rien faire, un paquet de gens qu’on accueille en France et qui n’ont rien à foutre en France....Tout cela est de la « pipeauterie de gauche ». Je suis désolé de vous le dire...... Nous avons aujourd’hui des gens dans une certaine immigration qui font même du tort à leur population d’origine. .....Le Chesnay aujourd’hui attire -c’est le miel qui attire les mouches- La police municipale.....constate bien que l’environnement est en train de se modifier depuis quelques semaines. Il y a des voitures avec des numéros d’immatriculation différents » Conseil municipal-20 mai 2010

« Sur l’immigration, sur les situations irrégulières, sur la fraude à la sécurité sociale, il faut parler des choses clairement. Or nous avons ici des gens, au Chesnay, habitants qui sont spécialistes de l’hébergement semestriel, nous voyons des Africaines arriver au Chesnay chez les mêmes personnes, relativement jeunes qui viennent, après je ne sais pas du tout ce qu’elles font, ensuite il y a des personnes familiales qui viennent, on voit des cartes CMU, etc. Tout cela nous interroge ». Conseil municipal-24 novembre 2011



Sans commentaire

INFORMATION
« Votre question aurait pu être évitée si vous aviez été informé ». Conseil municipal-26 novembre 2015
Commentaire : Ben justement. Si on pose une question c’est pour être informé parce qu’on ne l’a pas été.
INFORMATIONS

« Les Français en ont assez de ne pas être informés sérieusement et de subir ainsi les conséquences de projets mal étudiés et non concertés ». Evénements du Chesnay-mars 2016
Commentaire : On remplacerait bien « Français » par « Chesnaysiens » mais beaucoup, hélas, aime ça et en redemande. On doit mal expliquer.
INTERCOMMUNALITE

« Je suis contre l’intercommunalité gérée par la loi Chevènement, qui est insuffisante et obsolète ». Les Nouvelles-16 janvier 2008

« Je n’ai jamais été contre l’intercommunalité..... Je suis favorable à des vraies communautés d’agglomération de type métropole, répondant à des bassins bien plus larges que des bassins de taille intermédiaires, tel que celle de « Versailles Grand Parc »....Pour nous l’idée serait d’y associer la ville nouvelle de Saint-Quentin, de nous arrêter à l’est à Vélizy, à l’ouest, à Plaisir et de border ce périmètre au nord par la 307, Noisy et Bailly, et au sud par les limites actuelles de la communauté d’agglomération de « Versailles Grand Parc ». Evénements du Chesnay -janvier 2010



Commentaire : En deux ans on a le droit d’évoluer et d’oublier. Quant aux limites de l’intercommunalité il est certain que plus c’est grand moins on s’occupe de vous.

« Il n’y a aucune logique qui tienne. C’est nous qui choisirons ou nous voulons aller..... Je viens de rencontrer (le) sénateur-maire de Garches et il m’a indiqué que notre adhésion à la communauté d’agglomération Cœur de Seine (Garches, Saint-Cloud-Vaucresson) était tout à fait envisageable. C’est une piste que nous allons étudier d’autant plus qu’ils pratiquent la présidence tournante ».....Le Parisien-15 octobre 2010



Commentaire : Dans la même logique mieux vaut être un grand chez les plus petits.

« Il est logique et naturel qu’en effet le Chesnay intègre le périmètre de Versailles Grand Parc ». Evénements du Chesnay -juin-juillet-août 2011



Commentaire : Ouf !

« Versailles doit être un vrai partenaire, pas un décideur prioritaire. La ville dominante ne doit pas voir dans les autres villes ses vassaux. Si tout cela se fait correctement nous serons heureux d’y rentrer ». Conseil Municipal-30 juin 2011



Commentaire : La perte de pouvoir voilà l’ennemi !

« Nous saurons nous battre pour défendre nos intérêts dans la prochaine entrée de la ville du Chesnay dans l’intercommunalité de Versailles Grand Parc afin de pouvoir y trouver notre place et faire partie d’une véritable équipe intercommunale avec un vrai projet, sans dépenses supplémentaires ». Evénements du Chesnay- Janvier 2013

« Soyons clairs. Dans une intercommunalité, quelles sont les choses les plus importantes ? Est-ce que c’est d’avoir la majorité ou la minorité de blocage ? C’est la minorité de blocage qui est la plus importante ». Conseil municipal-4 juillet 2013



Commentaire : Ces derniers propos augurent mal d’un réel souhait de coopération constructive du Chesnay au sein de Versailles Grand Parc.

LAICITE

« Je pense qu’il faut qu’on évite de tomber dans un mauvais débat sur la laïcité où je n’hésite pas à affirmer, en vous regardant droit dans les yeux, que la culture française c’est quand même la culture catholique et lorsque je vois que l’on détruit les églises dans les pays musulmans, je considère qu’à partir du moment où on accepte une mosquée en France, il faut aussi accepter des églises dans ces pays »conseil municipal-18 septembre 2014



Commentaire : Le mauvais débat on est dedans !

« On entend que le Gouvernement actuel est impuissant. Au contraire il ne semble décideur que par l ’établissement de dogmes. Il dévoie la laïcité…..Pour contrer le terrorisme islamiste le gouvernement et certains politiques manquent de clarté quant au lien entre l’Islam l’Etat ». Entretien donné au magazine « Famille chrétienne » - N° du 7 mars 2015



Commentaire : Cette pensée demanderait à être éclaircie au risque d’être mal comprise.

LAXISME)

« J’ai entendu le représentant de la France Insoumise pour dire la droite et la gauche sont d’accord sur la sécurité. Oui, sur les objectifs, c.-à-d. donner la garantie aux français de vivre en toute tranquillité. Mais ça n’a pas été le cas avec les 5 ans que nous venons de vivre au niveau du socialisme. Excusez-moi, on a été avec des mesures de laxisme permanent ». Débat avec des candidats - 2 juin 2017 sur TVFIL
Commentaire : Le disque ne serait pas un peu rayé ?
LEGISLATIVES 2017

« La problématique de ces élections ça été de « bénéficier », entre guillemets, d’une investiture qui ne nous a pas forcément servi, mais plutôt desservi ». TVFIL 18 06 2017, le soir, après les résultats...

Commentaire : Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas Après tout c’est peut-être le candidat qui devrait d’abord se poser des questions, au lieu de chercher ailleurs.
LES RICHES, LES PAUVRES)

« Il faut qu’on arrête d’opposer les riches et les pauvres. Autant sur la pauvreté il faut s’en occuper. Vous savez le dicton asiatique qui est : quand le riche maigri, le pauvre meurt. Je pense qu’on a besoin d’argent pour l’économie, on à besoin de capital pour faire du social, je suis pour que la fiscalité ne soit pas une fiscalité privative mais une fiscalité incitative ». Débat avec des candidats - 2 juin 2017 sur TVFIL
Commentaire  : S’occuper de la pauvreté, on commence quand ?
LOCATION (La Grande Scène)

« Ma politique, c’est l’article L.21.AA-3 de la loi du 27 février 2002 qui dit la chose suivante : les locaux communaux peuvent être utilisés par les associations, syndicats ou partis politiques qui en font la demande. Le maire détermine les conditions dans lesquelles ces locaux peuvent être utilisés, compte tenu des nécessités de l’Administration, des propriétés communales, du fonctionnement des services et du maintien de l’ordre public. Le conseil municipal fixe en tant que besoin la contribution due en raison de cette utilisation .....Pourquoi est-ce que je ne vous ai pas proposé de tarifs pour (la location de) la Grande Scène ? Cette salle est toute récente, nous ne savons absolument pas quel tarif et nous attendons au fur et à mesure de voir.....Donc pour le tarif de la salle qui a été proposé on s’est calé par rapport au prix du marché ». Conseil municipal-1er juillet 2010



Commentaire : Une étude que nous avons faite des tarifs pratiqués depuis l’ouverture de cette salle ne dégage aucune logique compréhensible. Monsieur le Maire est bien le seul décisionnaire dans ce domaine.

LOGEMENT

« Il est très important de bien apprécier les possibilités de renouvellement des logements..... en veillant à la répartition entre les appartements achetés par les particuliers et ceux dédiés à la location, afin de pouvoir maintenir dans la commune une population représentant tous les âges et toutes les catégories sociales ». Exposé à l’Ecole de Paris-12 octobre 2007



Commentaire : On ne peut mieux dire. Encore mieux serait de mettre les actes en conformité avec les paroles.

« Le logement est aujourd’hui la priorité......Construire des logements sociaux n’est pas la seule solution.....Notre seule chance de loger ceux qui en ont besoin est d’aider le paiement des loyers aussi bien dans le public que dans le privé.....Assurer un logement est un devoir de notre société. Il y a urgence à offrir des solutions pour loger ceux qui aujourd’hui sont rejetés voir expulsés ». Evénements du Chesnay-novembre 2007



Commentaire : Bougez-vous les autres !

« La commission logement social, quelle est sa mission ? C’est de désigner les candidats chesnaysiens pour l’attribution de logements sur la proposition de la déléguée au logement social.....Seul l’office HLM décide si la personne sera retenue..... Parce que beaucoup de gens disent qu’il y a du favoritisme, que telle ou telle personne passe devant, que cette commission est essentielle ». Conseil municipal-27mars 2008



Commentaire : Depuis plus de deux ans cette commission ne s’est pas réunie. Pourtant de nouveaux programmes de logements sociaux ont été livrés ou sur le point de l’être. Par ailleurs il serait étonnant qu’aucun mouvement ne soit survenu dans les logements existants. La transparence n’est pas au rendez-vous.

« Je pense que le premier dossier, c’est le logement....Vous demandez que ce soit plus accessible aux faibles revenus. C’est vrai que la catégorie de logements sociaux, en fonction du PLS, PLA ou autres, ce sont des loyers différents. Le seul problème, c’est le prix du foncier au Chesnay plus les normes environnementales pour construire les logements sociaux..... on aura du mal à rentrer dans ce cadre-là .Quand vous dites quand aurait pu vendre les terrains de la ville moins cher, très bonne résolution, si vous vendez en dessous du prix de France Domaine vous n’avez pas le droit.....On ne peut pas. Conseil municipal-3 mars2011



Commentaire : Eh bien si, on peut et d’autres communes l’ont fait !

« Sur le Chesnay, ce n’est que du PLUS et du PLS. Le PLAI que vous évoquez c’est des logements sociaux à des prix de revient extrêmement bas qui permettent effectivement d’accueillir des gens quasiment sans ressources, c’est vrai. Vous voulez que je vous donne le profil, vous le savez très bien ». Conseil municipal-2 février 2012



Commentaire : Pas de ça chez nous !

Lire aussi l’article d’Emmanuel Tilloy

LOGEMENTS DE LA VILLE

« Le problème des logements de la ville est de loger ou les enseignants qui y ont droit ou le personnel de la ville. Il faut que nous gardions des vides, ce qui nous permet d’embaucher des agents de la police municipale, de répondre à des enseignants ou autres......Lorsqu’on a des dépannages rapides entre cinq et six mois, je considère que l’on peut répondre à un besoin extrêmement temporaire ». Conseil municipal-20 mai 2010

« Ma politique est de pouvoir répondre à tous ceux qui le demandent. Oui, il y a des gens que je connais, oui, il y a peut-être des gens que vous connaîtrez, pour lesquels vous nous demanderez et qu’on acceptera de la même façon. Ce sont des gens qui sont en attente ou de la livraison de leur appartement que ce soit une location ou une vente, ou des travaux......On a toujours un volant quelque part de deux à trois logements vides en permanence qui ne doivent jamais le rester trop longtemps. Qu’on ait un petit volant de logements, de temps en temps, cela me paraît important, logements passerelles ou autre et on essaye d’y mettre des personnes dont on est sûr qu’elles vont partir......Conseil municipal-31 mai 2012



Commentaire : Depuis que l’obligation n’est plus faite aux communes de loger les enseignants du primaire, la ville a désormais à sa disposition un parc de plus de 100 logements. Monsieur le Maire en dispose seul. Notre proposition serait de créer un organisme à qui serait confiée la gestion de ces logements auxquels viendrait s’ajouter les différentes acquisitions faites, à divers occasions, par la commune durant plusieurs années dont monsieur le Maire se sépare avec une constance régulière.

LOGEMENT D’URGENCE

« Nous souhaiterions avoir une sorte de résidence sociale qui serait de petits studios passerelles pour des gens qui sont en difficulté ou en attente. Par exemple, un couple qui se sépare, la femme seule avec son enfant, on pourrait, en attendant d’avoir un logement social, ne pas la voir quitter le Chesnay. Cela peut être un jeune qui vient pour travailler, une infirmière, quelqu’un qui vient faire sa prépa à Blanche. On aurait besoin quelque part d’une interface qui va être entre 6 mois et 2 ans.....On a encore une tranche de logements sociaux sur la plate-forme de la commune, l’ancien Fenwick, nous avons un projet de 34 studios que nous sommes en train de regarder avec pour objectif d’avoir des logements passerelles. » Conseil municipal-27 janvier 2011



Commentaire : Voir rubrique Fenwick

« On a une valorisation qui est aujourd’hui entre 800 000 et 1 millions d’euros (Il s’agit d’un immeuble au 9 rue des deux frères propriété de la commune jadis annexe des Chênes verts). Il y a à peu près 10 logements dans lesquels nous logeons des gens vraiment à très petit revenus. C’est l’équivalent d’un social extrêmement bas. Cela nous sert un peu de logements passerelle. L’estimation est celle que je vous ai donnée. Les offices d’HLM qui ont regardé le dossier nous proposent des sommes qui sont en-dessous pour des raisons de travaux à faire en plus et même temps, ils nous demandent des subventions importantes. On peut nous proposer éventuellement la somme qui serait celle que nous attendons, mais ils nous demandent des subventions de 200 ou 250 000 euros ». Conseil municipal-14 février 2013



Commentaire : Très souvent, lors des cessions de ce type la vente en dessous des prix du marché nous a été justifiée par le mauvais état du bâtiment à céder. En effet la commune ne se soucie pas beaucoup de l’entretien de son parc immobilier locatif.

« Nous avons mis sur le marché ces logements (du 9 rue des deux frères), c’est vrai qu’on a eu un peu de mal à trouver l’acquéreur.....Toit et Joie a la volonté d’investir sur le Chesnay. Nous lui avons proposé ces logements.....et nous a fait une proposition.....J’ai pensé qu’on pouvait largement vous proposer la somme puisqu’il nous est proposé le montant de 800 000 euros.....Je rappelle que la somme avait été inscrite au budget au niveau des recettes pour un montant de 900 000 et là on vous propose un montant de 800 000, car il y a quand même des travaux à faire dans cette petite résidence ». Conseil municipal-5 novembre 2013



Commentaire : On a un peu de mal à comprendre : Pourquoi évoquer en 2011 la création nécessaire mais encore hypothétique de logements passerelles et vendre en 2013 un immeuble tout à fait adapté à cet usage.

LOGEMENT SOCIAL

« Le (logement) social enfin…..De temps en temps, on peut faire un peu de privé quand même…..Je m’aperçois que je garde notre ligne de conduite qui est une ligne effectivement sur le moyen et le long terme ». Conseil municipal-15 octobre 2015
Commentaire : S’il y a des grandes difficultés pour se loger au Chesnay ce n’est pas dans l’immobilier privé mais qui reste inabordable pour le plus grand nombre. Le court terme, dont il n’est pas question, on ose en imaginer l’intérêt, le moyen c’est moins évident, le long on cherche.
MA GUEULE

MA GUEULE
« Je veux aller ouvrir ma gueule pour ceux qui en ont besoin. » - Toutes les nouvelles -22 février 2017
Commentaire  Au Bangladesh ?
MAJORITE

« Ce n’est même pas la peine de discuter. Nous sommes ici une majorité. C’est la majorité qui décide encore ». Conseil municipal-27 janvier 2011



Sans commentaire

MARCHE DU CHESNAY

« Il faut qu’on relance bien ce marché, on a quelques mois pour travailler dessus et si l’année prochaine il faut que l’on fasse des travaux on les fera..... Je pense que ce sera important qu’on reparte sur de nouvelles bases ».....Conseil municipal-15 avril 2008

« Pourquoi n’avons-nous pas lancé le marché ? Parce que nous attendions que l’appel d’offres du contrôle des parkings puisse être réalisé, car lancer le marché sans qu’on ait nettoyé ou désherbé le parking des Deux Frères, cela ne sert à rien.....Conseil municipal-30 juin2009

« Le marché.....est un sujet important, d’ailleurs nous l’avions dit avant les élections et au mois de septembre on va s’attaquer au marché sur l’ensemble, parce que nous attendions aussi que le parking des silos soit réglé. Comme on a des problèmes aussi dans le lancement d’appel d’offres, tout cela est embouteillé et là on est sur une insuffisance de temps. Cela n’est pas de la mauvaise volonté ». Conseil municipal-24 juin 2010

« Sur le marché forain, c’est vrai que l’état du marché a fait l’objet de toujours des mêmes réflexions. Est-ce que on le déménage ? Est-ce que on ne le déménage pas ? J’avoue que je fais partie de ceux qui se sont posé des questions.....Sur le marché, nous souhaitons faire une proposition d’ici le mois de septembre d’un projet d’ensemble qui ne fera peut-être pas l’objet de tous les travaux cette année, mais des travaux sur deux ou trois ans ». Conseil municipal-28 avril 2011

« Il faut que l’on décoiffe un bon coup le marché. Nous avons quelques idées que nous avons vues et que je souhaiterais pouvoir vous présenter peut-être dans un Conseil privé sur le sujet. Il faut réunir les riverains, parce que c’est un vrai sujet. Sinon le marché va mourir.....Mais mettre de l’argent si on n’a pas la certitude que cela repartira, cela ne servira à rien..... Il faut trouver une option pour le marché, qu’elle soit provisoire, à l’essai ou pas d’ici l’été. C’est indispensable ». Conseil municipal-14 février 2013



Commentaire : On oublie le déplacement de la ligne de bus B, stores neufs et nouvelles tables, point, on en restera là !

MARCHES PUBLICS

« Si on ne délibérait pas aujourd’hui j’aurais la totalité du périmètre que viens de donner la nouvelle loi (Suppression de fait de la commission d’appel d’offres). Je souhaite tout simplement ne pas avoir autant de capacité de délégation au niveau du montant et je souhaite que nous puissions délibérer , puisque la loi nous le permet, pour limiter le champs de délégation spécifique au Maire et qu’au-delà de ces sommes, le conseil municipal puisse intervenir.....J’estime que quand les sommes sont trop importantes et que le Maire seul ou avec la commission ne suffit pas, il faut que l’ensemble du conseil soit impliqué ». Conseil municipal- 21 octobre 2009



Commentaire : Présentation inexacte : Suivant la loi toute délégation doit être clairement définie. Donc pas de délégation par défaut de délibération. Sans trop nous étendre sur ce sujet complexe qui demanderait un long développement voici quelques chiffres publié par décret pour 2014 : Par la délégation qui lui a été accordée ce jour-là, dans le domaine des travaux monsieur le Maire est autorisé à ne pas solliciter la commission formelle d’appel d’offres pour des commandes égales ou inférieures à 5 186 000 euros. En ce qui concerne les fournitures et services les sommes seuil sont de 134 000 ou 207 000 euros suivant le type de service et fourniture. Cela réduit à bien peu de chose la transparence et le rôle du Conseil.

MARIAGE POUR TOUS

« Pendant des millénaires le naturel nous a permis d’être aujourd’hui sur cette planète. Comme beaucoup d’élus, comme beaucoup d’entre vous, homme, femme, hétérosexuels ou homosexuels de gauche comme de droite, je suis très attaché au fait qu’un enfant naît d’un homme et d’une femme. Remettre en cause cette loi de l’Humanité est une question de société à laquelle seul le peuple peut répondre, par un référendum. C’est un principe fondamental de la démocratie. Sachons nous retrouver nombreux sur des thèmes essentiels, ayons le courage de défendre nos valeurs ». Evénements du Chesnay-octobre 2012

« Le texte de loi « le mariage pour tous » est un excellent exemple de manipulation. Basé sur le principe d’égalité il biaise d’emblée le débat, essayant de nous faire croire que les anti-mariages pour tous seraient d’horrible rétrogrades infréquentables. Les millions de Français.....opposés au mariage des homosexuels ne font que repositionner un sujet de société en posant une question simple : Est-il cohérent que l’on fasse une croix sur le Code Civil qui régit le mariage entre un homme et une femme depuis 1804, pour répondre à une demande d’environ 1% de la population, plus de la moitié de la population homosexuelle ne revendiquant absolument pas le mariage ? ». Événements du Chesnay- Janvier 2013

« Parler d’évolution est bien souvent un terrain glissant, tant il prête à confusion. Bel exemple d’amalgame lorsque l’on entend une personnalité comparer le droit de vote des femmes et le travail des enfants, évolutions évidentes et incontestables avec le projet de loi sur le Mariage Pour Tous .....La société s’emballe et les lois répondent désormais à ces envies, des besoins particuliers provoquant ainsi un effritement progressif de nos institutions ». Événements du Chesnay- Février 2013

On m’a dit « vous êtes hypocrite si cela peut s’arranger en équipe », mais je pense que la vraie hypocrisie c’est si j’avais deux personnes de même sexe en face de moi pour les marier alors que dans mon fort intérieur je n’y soit pas favorable.....Par contre , la position du maire en tant qu’élu responsable est de faire respecter la loi. La ville du Chesnay respectera la loi. Comme je l’ai dit la frontière entre la conscience et la désobéissance, je ne la franchirai pas. C’est extrêmement clair ». Conseil municipal-30 mai 2013



Commentaire : On a envie d’écrire « Sans commentaire ». Il faut quand même, sur ce sujet, s’élever contre l’utilisation répétée ouvertement partisane du magazine d’information municipale et du site internet de la ville dont ce n’est pas la vocation.

MECHANT

« Ce n’est pas grave, j’aime bien, parce que plus on est méchant contre moi plus je sais que je suis pertinent ». Conseil municipal-15 octobre 2015
Commentaire : Si l’on se réfère à l’attitude du maire l’égard de son opposition au sein du conseil municipal cette opposition doit être d’une grande pertinence.

MENDICITE

« Vous, qui donnez de l’argent à ces personnes qui mendient, sachez que cet argent est souvent reconduit dans un verre, dans une bouteille de bière, de vin...Cette démarche qui nous donne souvent bonne conscience entraîne pourtant le mendiant vers l’alcoolisme et par conséquent vers une délinquance réactionnelle ». Événements du Chesnay- juillet/août 2002



Sans commentaire

MESURES SIMPLES

« Sur l’enseignement, sur revenir aux fondamentaux, sur le respect de l’ordre ou autre, tout ça ce n’est pas très compliqué, il faut prendre des mesures simples, immédiates ». Débat avec des candidats - 2 juin 2017 sur TVFIL
Commentaire : On aimerait connaître lesquelles. Si c’était si simple…

MIXITE SOCIALE

La mixité sociale n’est pas une nouveauté dans notre commune. Evénements du Chesnay-mai 2016


Commentaire : Mixité sociale ? On ne doit pas parler de la même chose. A rapprocher de cette déclaration en Conseil municipal du 2 février 2012.

Sur le Chesnay, ce n’est que du PLUS et du PLS. Le PLAI que vous évoquez c’est des logements sociaux à des prix de revient extrêmement bas qui permettent effectivement d’accueillir des gens quasiment sans ressources, c’est vrai. Vous voulez que je vous donne le profil, vous le savez très bien .


 Nous essayons toujours de maintenir toutes les personnes qui sont nées ou habitent au Chesnay, indépendamment de leurs moyens financiers . Evénements du Chesnay-mai 2016


Commentaire : Restons entre nous..

MORMONS

« De s’agit-il ? Il s’agit du terrain EDF.....EDF est venu m’informer qu’il déménageait du boulevard Saint Antoine.....EDF n’est pas propriétaire de ces locaux, c’est une foncière qui est aujourd’hui propriétaire de ces différents terrains du boulevard Saint Antoine.....Le propriétaire est venu nous voir avec une société d’aménagement, la SODEARIF, qui nous a dit « nous avons un client possible pour ce terrain ».....Il s’agit de l’église de Jésus Christ, dite les Mormons.....Bien évidemment je ne peux garder un dossier comme cela pour moi tout seul, sachant que toute décision sur ce terrain ne justifie pas de délibération du conseil municipal.....S’il y a une DIA, Déclaration d’Intention d’Aliéner, adressée par un notaire, vous m’avez délégué des pouvoirs, je n’ai pas à vous demander d’autorisation. Puisque vous m’avez délégué cette capacité, je peux traiter seul ce dossier..... Ce qui nous a paru intéressant dans ce projet, et c’est pour cela que l’on a dit qu’on n’était pas défavorable, c’est l’oxygène que cela représente et la protection de l’environnement. Considérant que la ville du Chesnay n’avait pas besoin d’augmenter sa population parce qu’on était suffisamment nombreux, que la densification de la ville était suffisamment dense et que pour ce terrain, si cela ne renforce pas la densité, mais que l’on propose des espaces verts, une belle construction, sur ce principe-là, avant même de savoir qui il y a dedans, c’était intéressant pour les riverains. Voilà qu’elle est notre démarche aujourd’hui ». Conseil municipal-7 juin 2010

« C’est un projet de droit privé et, si tout est conforme en matière de règles d’urbanisme et qu’il n’y a pas de dérogations, nous ne pourrons pas faire grand-chose ». Toutes les nouvelles -16 juin 2010

« Il y a des gens qui nous disent « ce serait tellement bien de faire des pépinières d’entreprises, des locaux pour la ville, des maisons associatives, où tout le monde est gentil. Tout va bien, il y a des HLM ! C’est extraordinaire les idées qu’on peut avoir, mais tout cela, cela fait un an qu’on y travaille. Tout le monde a été voir, c’est comme le terrain de la Ferme, on avance tous les uns avec les autres. Qu’elle sera la meilleure solution ? On verra. S’il y a des gens qui font un recours, ils feront un recours. S’il y a des gens qui veulent acheter le terrain au prix que le La Foncières des Régions veut, ils achètent le terrain. Voilà.....Dire que la ville du Chesnay va préempter, jamais ». Conseil municipal-29 septembre 2011



Commentaire : Ce sujet a été largement traité en son temps sans qu’il soit nécessaire d’y revenir longuement. Nous persistons à penser qu’un foncier de cette importance qui se libère méritait une meilleure attention et un meilleur sort.

Voir aussi le sujet sur le site d’Ensemble à Gauche pour Le Chesnay

OPPOSITION

« Sur 35 conseillers vous êtes deux, donc vous voyez bien que l’on n’a pas forcément tout compris lorsque vous vous êtes présentés, c’est tout. Restez à la hauteur de votre représentation de la ville s’il vous plaît ». Conseil municipal-15 octobre 2015

Commentaire : Argument récurrent et inutilement méprisant quand on connaît l’avantage exorbitant en sièges accordé par la loi électorale à la liste arrivée en tête des suffrages. Rappelons que l’’opposition au maire sortant a été le choix de plus de 40% des électeurs s’étant exprimés au dernier scrutin municipal, ce qui mérite davantage de respect. Qu’avaient donc compris ces électeurs rebelles ? En tout état de cause curieuse conception de la démocratie.
PARKINGS

« Je crois que dans quelques jours on va finaliser le cahier d’appel d’offres de ces parkings. J’espère qu’au 1er trimestre 2010 tous les 7 parkings du Chesnay auront des cartes d’accès. Carte d’accès ne veut pas dire forcément payant. » Conseil municipal-30 juin2009



Commentaire : Nous sommes en 2014 et toujours rien de nouveau sur le sujet !

PATRIMOINE

« Quand à chaque fois on dit qu’on va vendre un actif, on dit qu’on vend l’argenterie, notre patrimoine. Arrêtons ces propos. Je pense qu’une commune ne doit avoir dans son actif que ce qui lui permet de travailler. Le reste n’a aucun intérêt. Pourquoi ? Parce que vendre un actif qui est loué, qui ne sert à rien, pour en faire des maisons des associations, les maisons pour ados, tout cela il faut le gérer. Est-ce que c’est vraiment nécessaire ? Je ne sais pas ». Conseil municipal-3 mars2011



Commentaire : Nous on sait : oui c’est nécessaire !

PATRIMOINE DES ELUS

« Non ! Je ne tiens pas à rendre public mon patrimoine. Depuis que d’autres personnalités politiques l’on fait, on confond l’affichage de la vie privée et l’honnêteté des personnes. Il s’agit d’une espèce de voyeurisme qui ne veut rien dire. Je paye l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), je suis propriétaire de mon habitation et d’une maison de campagne dans le sud de la France. Ma déclaration d’impôt est conforme à ce que je possède réellement ». Toutes les nouvelles-17 avril 2013



Sans commentaire

PAUVRES

« Vous connaissez le proverbe chinois ? Quand les riches maigrissent les pauvres meurent  » Cité en commission- 6 juin 2013



Sans commentaire

PELLOUARD

« La poursuite de la réhabilitation lourde de locaux tels que ceux des sports est également un objectif fort : gymnase Nouvelle France, gymnase Pellouard, site Corneille. Les priorité seront à établir ». Conseil municipal-27 mars 2008



Commentaire : On en parle déjà des gymnases Pellouard et Nouvelle France !

« Avec notre groupe politique, nous présenteront un budget qui fera face à nos projets engagés..... mais qui n’oubliera pas .....la modernisation du gymnase Pellouard ». Evènements du Chesnay -janvier 2009

« Le gymnase Pellouard, ce qui avait été provisionné était aussi pour obtenir des subventions puisque la totalité de la toiture Pellouard est un coût très important .....Est-ce que nous ferons l’isolation thermique de Pellouard en 2010 ? Certainement pas » Conseil Municipal-16 décembre 2009



Commentaire : Oublions !

« Nous avons pour la rénovation de l’école Guynemer à trouver une implantation pour réaliser 7 à 8 classes......Nous avons pensé qu’il serait peut-être intéressant de le faire à côté, vers Pellouard qui est par l’arrière, à 40 mètres de Guynemer. L’idée est de pouvoir dégager une plate-forme sur le côté est de ce gymnase Pellouard.....L’idée serait de raser la plate-forme.....et de pouvoir accueillir éventuellement les bâtiments modulaires de ces classes, de pouvoir faire des propositions aux différentes commissions dans quelques semaines, sur ces projets d’aménagement après en avoir discuté avec le scolaire, les sportifs..... Il faut savoir que ce chantier est une opération tiroirs, que l’école Guynemer n’a pas besoin d’être vidée en totalité. On a besoin d’une surface tampon pour réaménager l’école Guynemer par secteur. Donc les enseignants aujourd’hui n’ont pas à dire s’ils sont d’accord ou pas sur la surface tampon.....S’il faut que les enseignants nous donnent leur avis pour les bâtiments modulaires on ne s’en sort pas ». Conseil municipal-29 septembre 2011



Commentaire : On reparle de Pellouard mais c’est l’école Guynemer qui l’impose. Comme toujours on improvise. Contrairement aux annonces les différentes commissions n’ont rien vu du projet d’aménagement de ces modulaires. A noter que l’évacuation totale de l’école n’était pas envisagée à cette époque, évacuation qui sera nécessaire un peu plus tard à la suite du gonflement du projet.

« L’idée est de ne pas louer des bâtiments modulaires pour déménager l’équivalent de 9 classes.....Cela représente par an un minimum de location entre 200 et 300 000 euros de bâtiments modulaires.....Au terme des travaux de Guynemer, on récupérera ces locaux, ce qui nous permettra de faire une opération tiroir pour rénover le gymnase Nouvelle France ». Conseil municipal-29 mars 2012



Commentaire : Revoilà Nouvelle France !

« je voudrais juste qu’on recale les choses pour dire que Pellouard ce sont des locaux sportifs que nous faisons, c’est une modernisation de Pellouard qui est réclamée depuis longtemps..... Ce qu’on fait aujourd’hui pour 1,3 millions c’est de faire 400 mètres carrés de salles......Associer Pellouard à Guynemer, ce n’est pas normal, parce que vous auriez dû avoir 400 000 euros de location de bâtiments modulaires sur le site et ce n’était pas forcément sur vingt-quatre mois, mais peut-être plus.....Pellouard, Guynemer c’est deux choses dissociées  ». Conseil municipal-25 octobre 2012

« Nous avons les bâtiments Pellouard qui vont permettre pendant un an d’accueillir les 8 classes de Guynemer et qui serviront au sport, parce qu’on ne peut pas faire les travaux du gymnase Nouvelle France, parce que nous n’avons pas de surface tampon ou de salle qui permette de le faire. Sur les travaux importants de Pellouard nous avons pu refaire les vestiaires, tous les sanitaires.....Nous souhaitons terminer la façade sur la rue Caruel de Saint Martin qui est faites de vitres qui sont un nid de froid et de courants d’air ». Conseil municipal-14 février 2013



Commentaire : Nous persistons à penser que sans la réhabilitation de l’école Guynemer il n’y aurait pas eu ce bâtiment supplémentaire au gymnase Pellouard mais une simple rénovation des locaux existants. Quoiqu’il en soit, de 1,3 million d’euros annoncé le coût de cette opération, décidée dans l’improvisation, a dépassé les 2 millions d’euros.

PLANIFICATION

Commentaire : Désolé, nous n’avons pas trouvé de déclaration sur le sujet ............ ................... ..............................
POLICE MUNICIPALE

« Il faut vous dire que l’on vient d’équiper tout récemment la police de pistolets qui paralysent les gens à cinq mètres avec un signe laser.....Je pense qu’aujourd’hui, il faut rassurer les gens. Je suis prêt à ce que l’ensemble des élus, à l’occasion d’un conseil privé avec les policiers municipaux, avec la police nationale, parle de tout cela ». Conseil Municipal-18 février2010



Commentaire : Ce conseil privé nous l’attendons toujours.

« Nous avons défini un profil de poste.....rattaché au cabinet et à moi-même, de façon à ce que toutes les plaintes des gens.....qu’il puisse y avoir quelqu’un qui puisse aller voir.....C’est valable pour les jeunes qui sont pris en flagrant délit de faire des bêtises au Chesnay. On va voir les parents.....C’est une nouvelle fonction que nous avons mise en place avec pour objet de mettre en place notre comité municipal ou communal de sécurité, de lien avec les directeurs d’établissements scolaires, privés, publics, etc... ». Conseil municipal-25 novembre 2010



Commentaire : Voir la rubrique « Comité municipal de sécurité »

POLICE MUNICIPALE(2)

« Pendant vingt ans, j’ai dit non aux armes à feu pour la police municipale. Mais avec les événements qui se sont déroulés à Paris, j’ai revu ma position. Le danger est le même pour la police municipale que pour la police nationale. Nos effectifs sont déjà équipés de flash-balls, de gilets pare-balles. Mais face à une kalachnikov, ce sont de véritables passoires »-Conseil municipal-1 avril 2015



Commentaire : On n’a pas trop envie de faire de l’humour sur un sujet aussi grave. Monsieur le maire, si ! Pourquoi ne pas vendre la balayeuse et acheter une automitrailleuse ?

PRIORITE

« Le secteur social et le logement social ont toujours fait partie de nos priorités avec les équipes qui m’ont accompagné ». Evénements du Chesnay-mai 2016
Commentaire : Ce n’est pas beau de mentir !
PROGRAMMATION

« La programmation, la Chambre Régionale des Comptes dit qu’il y a un déficit de programmation sur un mandat. A cela je réponds que ce qui compte surtout ce sont les résultats. Il y a gens qui ont des méthodologies effrayantes sans résultat. Et quelquefois sans résultat c’est pire que de pas en avoir du tout. Il y a ceux qui n’avancent pas et donc qui reculent et ceux qui avancent ». Conseil Municipal-04 mars 2015

Commentaire : A lire lentement !
PROMOTEUR
« Vous parlez d’accord avec un promoteur, ce sont des propos fallacieux qui laissent entendre des connivences alors qu’il n’y a rien du tout ». Conseil municipal-28 mai 2015
Commentaire : Si on nous le dit !
PROPOSITION-REALISATION

« Il y a une nécessité d’améliorer ce qui a été proposé, qui n’a jamais été proposé pour être réalisé. Je le dis à chaque fois ». Conseil municipal –30 juin 2016
Commentaire : Inutile de le répéter à chaque fois. On sait déjà.

RACISME

« Aujourd’hui je suis très inquiet de l’état actuel de notre pays sur le phénomène de la violence et de la délinquance. Je pense qu’on peut très vite aller même à des incidents de guerre civile très proches, qui peuvent se faire extrêmement vite. Le nombre de bandes, le nombre d’organisations...Il n’y a aucune notion de racisme, mais il y a de toute évidence des origines qui posent problème. Je pense qu’il faut s’attaquer très franchement à cela sans aucune idée préconçue, de façon calme, objective et ferme..... On a repéré quelques jeunes aujourd’hui qui sont arrivés sur la commune du Chesnay. J’ai demandé à la police municipale.....de voir exactement les origines ..... On a un vrai problème d’accueil d’étrangers qui faut que l’on regarde. Je peux vous dire qu’il y a eu des vols de métaux, c’était six roumains et un bulgare-il faut dire les choses......Arrêtons la démagogie. On va en crever ! ». Conseil municipal-20 mai 2010

Commentaire : ça a l’aspect du racisme, ça ressemble au racisme mais on nous dit que ce n’est pas du racisme. Admettons !

|

REFUGE

Qu’on ne confonde pas éventuellement des personnes qui arrivent dans la ville, comme nous en avons déjà depuis de nombreuses années et qui se disent « dans le cadre de la politique des migrant-réfugiés on va bénéficier de tout ce qui peut être proposé » parce que derrière c’est la sécurité, la sécurité des biens et des personnes ». Conseil municipal-17 septembre 2015



Commentaire : Il serait effectivement temps de raser le camp de migrants profiteurs qui défigure depuis si longtemps la plaine de jeux.
« Je rappelle que tout étranger qui arrive sur le territoire français doit avoir un certificat d’hébergement, certificat d’hébergement où on dit « avis favorable » ou « avis défavorable »…..Ce visa d’hébergement ne peut être délivré qu’après avoir eu des papiers et un visa du pays d’origine de la personnes . Conseil municipal-17 septembre 2015


Commentaire  : Comme chacun sait toute embarcation de réfugiés ,fuyant les zones de conflit, est doté d’un fonctionnaire spécialement chargé de délivrer ces documents indispensables.

REFUGIE
« Sur les migrants où en sommes-nous ? Attention aux informations et désinformations…… il n’est pas question d’aller faire des manifestations, quoi qu’il se passe, sans que nous ayons des choses précises….. Je ne veux absolument pas qu’on se divise sur des sujets de migrants, d’immigration économique ou autre ». Conseil municipal –30 juin 2016
Commentaire  : En lisant ce Blog Ph.Brillault du 19 septembre 2016 « Évitons de transformer un sujet politique grave en un sujet de polémique qui risquerait de diviser la population sur un projet d’action forte » on comprend mieux que, s’il ne faut pas se désunir c’est pour que les manifestations soient bien garnies
« Nous avons beaucoup parlé des migrants ces derniers mois. Oui, nous avons un devoir d’humanité vis-à-vis des réfugiés déracinés de leur pays en attendant qu’ils puissent y retourner dans la paix et la sérénité. Oui, nous devons favoriser l’apprentissage de notre langue et de notre culture afin qu’ils se sentent bien dans notre pays ». Evénements du Chesnay – Décembre 2016
Commentaire : Aurions-nous été convaincants ? Alors on fait quoi au Chesnay ?
REMERCIEMENT

« Merci à tous les élus du Chesnay qui ont fait bloc autour de ma candidature ». Blog de Philippe Brillault – 9 juin 2017
Commentaire : Pas nous, pas nous !
RENOUVEAU

« Je reste persuadé que Le renouveau politique de la France viendra des élus locaux ». Entretien donné au magazine « Famille chrétienne » - N° du 7 mars 2015



Commentaire : Peut-être mais faudra bien choisir lesquels ! 

REPOS DOMINICAL

Je fais partie, à titre personnel…..de ceux qui considèrent que le dimanche est une journée de respiration dans la semaine, quelles que soient les croyances ou autre…..c’est quelque chose auquel je suis personnellement attaché…..En revanche je suis tout à fait conscient et solidaire d’un centre commercial qui, dans les périodes spécifiques telles que Noël, les soldes ou autres, ne peut se permettre de fermer le dimanche alors que Vélizy sera ouvert ». Conseil municipal-15 octobre 2015
Commentaire : Il faut savoir parfois faire le sacrifice de ses convictions. Chapeau !
RSA

« La gestion du RSA dépend du Conseil départemental. C’est l’Etat qui décide à qui le verser, mais en plus le Conseil départemental peut décider quelle association subventionner…..Il peut ainsi favoriser, ou bien une politique d’assistanat, par exemple en subventionnant des associations communautaires qui propose l’apprentissage de telle ou telle langue étrangère, ou bien une vraie politique de réinsertion et d’accompagnement ». Entretien donné au magazine « Famille chrétienne » - N° du 7 mars 2015



Commentaire : Si ce sont les seuls choix cela risque d’être ni l’un ni l’autre.

RYTHMES SCOLAIRES

« Une loi est mise en place par un gouvernement de gauche, on a le droit de le dire, je le perçois comme cela. J’ai plutôt l’impression que les enseignants ne sont pas forcément à droite. Un gouvernement a été porté par des gens qui ne sont pas en faveur aujourd’hui des lois qui sont en train de se préparer. .Il y a quand même une interrogation ». Conseil municipal-14 février 2011

« On considère qu’une fois de plus c’est un texte précipité, sans concertation.....Sur les rythmes scolaires on n’a pas dit qu’il ne fallait pas les réviser. Je pense qu’il faut revoir les rythmes scolaires, mais est-ce que la solution aujourd’hui qui nous est proposée est la plus pertinente ? C’est à voir ». Conseil municipal-11 avril 2013

« Avec Peillon, c’est plutôt payons ». Les échos. Les Nouvelles. 11 septembre 2013



Commentaire : L’absence de concertation qui est dénoncée ici fait sourire venant d’un expert en la matière. Nos informations sur l’opinion des enseignants concernant la réforme en question ne doivent pas avoir les mêmes sources que les nôtres, si tant est qu’elles existent. Il est certain que dramatiser les difficultés et compliquer les problèmes sont le meilleur moyen pour laisser se développer la crainte, auprès du personnel enseignants et des parents d’élèves, d’une situation catastrophique à venir qui n’avait rien d’inéluctable si la question avait été abordée d’une manière positive et non polémique.

Commentaires : Le rejet de l’intercommunalité, la mauvaises volonté face à l’exigence de la création de logements sociaux, le refus de la réforme des rythmes scolaires, la critique véhémente du mariage de personnes du même sexe et le souhait de voir se rétablir un ordre moral d’une autre époque, autant d’attitudes qui pourraient laisser penser que notre maire ne se place pas dans notre République dont il ne cesse de contester les lois. L’érection du Chesnay en principauté indépendante pourrait-être la solution.

SANS PAPIERS
« Le Conseil départemental est en charge de tous les enfants mineurs étrangers sans papiers dont le nombre est en progression énorme depuis quelques temps. Chaque enfant coûte entre 15 000 et 20 000 euros par an ». Entretien donné au magazine « Famille chrétienne »- N° du 7 mars 2015
Commentaire : C’est énorme effectivement …..d’affirmer des choses pareilles.
SCHWEITZER - POLICE NATIONALE

« La police nationale a décidé de quitter le chesnay et de sortir totalement des locaux qu’elle utilise avenue Schweitzer.....De façon à conserver la police nationale sur le Chesnay, nous avons activé l’option de mettre un bureau de police municipale et de police nationale avenue Charles de Gaulle pour garder au moins un OPJ, officiers de police judiciaire, puisque toutes les plaintes des Chenaysiens ne peuvent être reçues que par un OPJ de la police nationale, sinon ils iraient tous au 19 avenus de Paris.....Quand nous recevrons la fin du bail de Schweitzer, on se demandera alors ce que l’on en fera. Est-ce que ce sera du ressort de notre Conseil ou du prochain Conseil ? Je n’en sais rien ». Conseil municipal-4 juillet 2013



Commentaire : Il n’est pas sans intérêt de rappeler qu’à l’origine ce bâtiment, à côté de l’église N.D de la Résurrection, avait comme destination première d’être un lieu de rencontre et d’animation pour les jeunes, ce qu’il fut un temps avant d’être fermé puis loué aux services de la police nationale. En ce qui concerne cette dernière on ne peut que s’étonner du peu de pugnacité de notre ville, si attachée au problème de la sécurité, pour obtenir que soit assurée une présence significative de fonctionnaires de police au Chesnay. Nous ne pensons pas que la proposition du transfert, s’il est accepté, d’un OPJ aux côté de la police municipale, avenue Charles de Gaulle soit une solution.

Nous sommes d’ailleurs convaincus que le déménagement de notre police municipale a comme motivation principale la libération du lieu qu’elle occupe en vue d’une future opération immobilière.

SECURITE

« La sécurité reste toujours notre priorité. Nous développons un certain nombre d’outils, avec une police municipale renforcée et une excellente collaboration avec la police nationale ». Evénements du Chesnay-août 2010



Commentaire : Il est dommage que les modalités et les résultats de cette efficace concertation restent si confidentiels, même pour les élus. Voir sur le sujet notre rubrique « Comité municipal de sécurité ». En ce qui concerne le renforcement de la police municipale, depuis cette déclaration et au prétexte du développement de la vidéosurveillance, ses effectifs au contraire diminuent.

« Depuis 2 mois nous constatons dans la ville du Chesnay, mais également dans les villes environnantes, qu’il y a une recrudescence de vols au domicile des gens, de vols à la roulotte sur les voitures. Nous avons ce constat depuis 2 mois ». Conseil municipal- 3 avril 2008

Ce sont des statistiques comptabilisées par le commissariat de police sur les plaintes déposées.....Il est clair qu’actuellement, il y a une recrudescence de la délinquance au niveau national et de façon extrêmement forte. C’est un constat. Les chiffres n’en seront pas forcément connus tout de suite......Sur le département des Yvelines, vous n’avez qu’à regarder les articles qui sortent aujourd’hui.....Il y a de toute évidence une recrudescence de violente et de délinquance.....Aujourd’hui je suis très inquiet de l’état actuel de notre pays sur le phénomène de la violence et de la délinquance. Conseil municipal-20 mai 2010

« Nous avons aujourd’hui une délinquance sourde qui existe..... Sur la délinquance de la ville, je répète quand même qu’il y a ce qui se voit et ce qui ne se voit pas.....On ne va pas reprendre le débat, le vieux démon de savoir si la sécurité appartient à la gauche ou à la droite, cela ne m’intéresse pas..... Je vais vous dire, pour moi les chiffres cela ne veut rien dire ». Conseil municipal-25 novembre 2010



Commentaire : On a un peu de mal à suivre entre la délinquance qui augmente, les chiffres le prouvent, et les chiffres qui ne veulent rien dire....

« Sur la sécurité, de la même façon, nous souhaitons favoriser tout ce qui est organisation de sécurité au niveau de la police municipale, mais il n’y a pas que la police municipale. Il y a les contrôles d’accès, un ensemble de choses. Il faut sécuriser les installations au niveau des crèches, des sports, etc., surtout au niveau du service public ». Conseil Municipal-18 février2010



Commentaire : Bien dit, pas fait.

SCOOTER

« Je me déplace maintenant quasiment qu’en trois roues, d’abord parce que c’est plus économique, c’est beaucoup plus souple pour se déplacer. Je fais actuellement 200 kms par semaine et pour éviter une décote de la machine il a eu une opportunité d’une part d’acheter une occasion et de revendre celui que nous avions acheté neuf pour mon usage dans ma fonction ». Conseil Municipal-14 avril 2015



Commentaire : Il est clairement établi par la jurisprudence que les élus locaux, et principalement l’exécutif local, n’ont pas le droit de disposer d’un véhicule attribué de façon permanente et exclusive. Le Conseil municipal n’est d’ailleurs pas autorisé à accorder cet avantage par une délibération, délibération qui serait automatiquement entachée de nullité.

SECURITE

« Je suis responsable de la sécurité des habitants. Si quelqu’un doit aller en garde à vue si la sécurité des biens et des personnes n’est pas assurée, ce sera moi »-Conseil municipal-1 avril 2015



Commentaire  : Ben non, ce ne sera pas lui mais le commissaire de police de Versailles, éventuellement le Préfet, à moins d’une bavure de la police municipale mais là…..Par contre une condamnation pour non- respect de l’obligation, depuis 2007, pour les villes de plus de 10 000 habitants de se doter d’un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance pourquoi-pas ?

SOCIAL

« Le social fait partie de mon éthique, en tant que gaulliste. J’ai toujours les mêmes idées, même sans l’étiquette d’un parti ». Vœux 2010-Les Nouvelles-13 janvier 2010



Commentaire : Il ne suffit pas de le dire.

SOLIDARITE

« Au sein d’une commune, et nous le savons au Chesnay, les valeurs comptent, la solidarité compte, car aider toutes celles et ceux qui sont en situation de faiblesse, familiale, physique, psychiques, financière, est un devoir individuel et collectif ». Evénements du Chesnay – Décembre 2016
Commentaire : Cela ne coûte pas cher de le dire mais on aimerait que les actes suivent les paroles.
STATIONNEMENT

« Dès le mois de septembre 2016, on va se rencontrer…..Voilà ce que j’annonce très clairement. Il n’y aura pas de décision prise sans information…. Il y a plein d’idées et que sur le stationnement résidentiel il n’y aura aucune décision de prise avant le printemps prochain. On a le temps de le faire ». Conseil municipal –30 juin 2016
Commentaire : Replis stratégiques.
« Je peux vous dire que dès la semaine prochaine, je laisse un peu de temps à tout le monde, toutes les voitures qui sont sur les trottoirs de façon irrégulière nous verbaliserons une fois par jour à une heure qui ne sera pas connue ». Conseil municipal –30 juin 2016
Commentaire : Promesse tenue ?

« La particularité de cette année est de pouvoir.....proposer à l’ensemble des Chesnaysiens 5 parkings.....avec contrôle d’accès..... Nous ne souhaitons pas déléguer ces parkings à des sociétés extérieures, nous souhaitons les garder et donc nous verrons si le matériel est acheté, loué, comme on a les horodateurs et chacun de ces parkings sera vidéo surveillé. C’est donc le prolongement de la vidéosurveillance que vous allez voir.....car il n’y a pas de parking qui peut fonctionner s’il n’est pas sécurisé par la vidéo et contrôlé par une barrière ». Conseil municipal-15 avril 2008



Commentaire : 2008, on en parlait déjà !

je crois que dans quelques jours on va finaliser le cahier d’appel d’offres de ces parkings. J’espère qu’au 1er trimestre 2010 tous les 7 parkings du Chesnay auront des cartes d’accès. Carte d’accès ne veut pas dire forcément payant ». Conseil municipal-30 juin2009



Commentaire : En 2010 on va y arriver.

« Je souhaite que le stationnement à la carte soit une réalité avant la fin de l’année 2010, sinon la crédibilité du conseil et de notre groupe ne sera pas acquise et cela je ne souhaite pas ». Conseil municipal-27 janvier 2010



Commentaire C’est retardé.

« Nous sommes confrontés à un problème de mobilité des véhicules. Pour lutter contre les voitures ventouses qui restent des journées entières au même endroit, nous allons créer un système de contrôle d’accès aux parkings de la ville. Certaines plages horaires seront gratuites. Au bout d’un certain temps, cela deviendra payant ». Et ceux qui auront besoin de stationner plusieurs jours ? Ils pourront accéder à des parkings tampons, comme celui du Bel-Air. Nous souhaitons mettre cela en place dans les prochains mois ». Toutes les nouvelles -15 septembre 2010



Commentaire : La crédibilité ? Nous sommes en 2014 !

STUPIDITÉ

« Le Fond de Péréquation Inter Communal, qui a été une idée brillante de l’ancien gouvernement donc de droite, vous voyez que finalement il n’y a pas le monopole de stupidités entre la droite et la gauche…..FPIC qui a d’ailleurs été très critiqué par la gauche de l’époque qui avait dit que c’était un scandale ( ?), une fois arrivée au pouvoir n’a fait que l’amplifier ! On voit bien aussi que la stupidité ne change pas avec le temps ». Conseil municipal-04 mars 2015



Commentaire  : Ca on le savait !

SUPPRESSION

« Je fais partie de ceux qui considèrent qu’il vaudrait mieux supprimer la deuxième classe pour ne garder que la première alors que nous avons un gouvernement qui veut supprimer la première classe ». Conseil municipal-28 mai 2015

Commentaire  : Compte tenu du nombre de gens à supprimer dans chacun des cas le gouvernement, à l’évidence, manque d’ambition.
TARIFS (Séjours de loisir)

« C’est vrai que 192 euros (à propos des tarifs des séjours pour les enfants) pour une personne qui a 1.300 euros ou 1.400 euros par mois, c’est déjà beaucoup. Je rappelle-peut-être faudrait-il en faire l’information-que les familles qui peuvent avoir des difficultés à financer sur ce prix-plancher peuvent déposer un dossier au CCAS. Il faut regarder dans les aides financières. Nous avons aujourd’hui des enveloppes financières d’aide qui ne sont pas suffisamment utilisées ». Conseil municipal-27 janvier 2011



Commentaire : Des enveloppes financières d’aide pas suffisamment utilisées ? Incroyable !

« Sur le sujet nous avons vu avec les services sociaux que nous n’avions pas suffisamment d’aide pour des enfants qui sont peut-être en difficulté afin qu’ils puissent bénéficier de ce séjour.....Donc on dit que le service social est là éventuellement pour accompagner ces familles ». Conseil municipal -26 septembre 2013



Commentaire : Le propos est généreux mais nous n’en voyons pas de vrai volontarisme dans la réalisation. Nous pensons pour notre part qu’une commune se doit de réserver en priorité ses offres de séjours pour les enfants et les adolescents dont les familles ne peuvent envisager ce type de dépense. Ceci suppose une grille tarifaire différente et autre manière d’envisager cette question importante. Bien entendu il est évident que cette question de la remise à plat des tarifs ne peut pas se limiter aux seuls séjours de loisirs.

TECHNOCRATES

« Il serait temps que nos technocrates, rédacteurs des lois…..qui sont relayés par des politiques qui n’ont comme objectif que celui d’être vus et de se faire réélire, sortent un peu de la Capitale ». Evénements du Chesnay-mars 2016
Commentaire : Pour d’autres types de relais de préférence qu’ils évitent Le Chesnay.
TELEVISION MUNICIPALE

« Nous avons effectivement lancé cette opération sur un an pour voir comment les gens réagissent.....Au terme d’un an, avant de renouveler, on en parlera tous ensemble. Débattre sans savoir exactement ce que l’on fait n’est pas forcément évident....Nous l’avons sous-traité pour éviter d’avoir un personnel salarié. Beaucoup de communes le font. C’est dans les prestations de services.....C’est un investissement. Il faut regarder comment on va l’utiliser, parce que derrière c’est aussi une banque d’informations. Vous avez vu que l’on fait des reportages sur des menuisiers, sur le marché et que cela aussi sera intégré dans l’affichage dynamique que l’on a en mairie. On pourra en discuter à la fin de l’année, il n’y a aucun problème. Conseil municipal-31 janvier 2013



Commentaire : Nous ne voyons pas l’intérêt de cette onéreuse initiative qui, suivant les échos que nous en avons, ne semble pas recueillir un enthousiasme délirant. La concertation promise n’a d’ailleurs jamais eu lieu au sein du Conseil. Le bilan ne doit pas être très flatteur.

THEATRE NOUVELLE FRANCE

« L’idée est de proposer dans ce théâtre le maintien de son activité culturelle avec une jauge un peu plus réduite et un réaménagement de la scène pour faire plutôt une salle multimédias, qui pourra servir au Conseil, mais à toute réunion où le multimédia peut être intéressant, formation ou autre, car nous avons souvent des demandes......Pour le public, il y aura des projections qui lui permettront de suivre dans de meilleurs conditions que dans la salle du premier étage actuellement. On va tester tout cela ». Conseil Municipal-28 avril 2011

« Beaucoup d’associations me demandent si elles pourront continuer à l’utiliser Je rappelle que dans notre idée primitive de pouvoir étendre éventuellement l’activité du théâtre à des activités multimédias, voire la tenue du conseil municipal ......Je pense que l’on devrait travailler tous ensemble peut-être pour réfléchir à la nouvelle salle du rez-de-chaussée qui a pour vocation d’être la salle des mariages afin qu’elle puisse peut-être aussi être une salle dédiée au conseil municipal ». Conseil Municipal-26 mai 2011



Commentaire : Monsieur le maire, ardent dénonciateur de la non-concertation lorsqu’une décision le gêne nous prouve encore qu’il sait oublier ses propos. Comme d’habitude nous attendons toujours de pouvoir travailler sur ce dossier alors que les décisions sont prises. Tout est déjà ficelé pour la salle des mariages et du conseil municipal et le chantier en cours de finition. Pour le théâtre Nouvelle France on attend toujours d’y réfléchir alors que le temps de réalisation, de la Grande Scène aurait pu être mis à profit pour cela. A ce sujet voir notre rubrique « Planification ».

TRANSPORTS Phébus de nuit :

« C’est une ligne qui se développe de plus en plus, qui est financée donc par Versailles Grand Parc, puisque Versailles est dans l’intercommunalité et nous pas. ....La Celle Saint Cloud avait demandé d’améliorer la ligne, on lui avait dit qu’on améliorait s’ils payent, parce que La Celle Saint Cloud ne paye rien et si nous rejoignons aujourd’hui la Celle Saint Cloud, c’est pour permettre aux Chesnaysiens de rentrer, lorsqu’ils arrivent à la gare de la Celle Saint Cloud sur le Chesnay et pas forcément dans l’autre sens. Ce que les élus aussi bien du Grand Parc que de la ville du Chesnay ont rétorqué à l’élu de la Celle Saint Cloud c’est que c’était bien gentil de demander des choses, mais qu’il fallait aussi à ce moment-là sortir son porte-monnaie » Conseil municipal-28 mai 2008



Commentaire : Voilà une démonstration probante du type de problème dont la solution aurait pu être grandement facilitée si, dès cette époque, notre commune avait fait partie de Versailles Grand Parc. En ce qui nous concerne nous sommes partisans de mettre à sérieusement à l’étude cette question des transports en commun aux heures tardives. Nous savons la demande d’une amélioration de ce service très souvent exprimée.

TROTSKISME

« Retrouver tout ce que nous aimions et tout ce que les étrangers nous envient : une qualité de vie, une richesse culturelle et environnementale, une diversité régionale, une force de recherche économique et une capacité de travail reconnue et appréciée par des investisseurs qui ont fui en raison d’une idéologie anti-argent et anti-réussite des 4 dernières années de dogme trotskiste ». Blog Ph.Brillault – 29 septembre 2016
Commentaire : Il serait intéressant de connaître la définition du « trotskisme »retenue dans ce contexte par monsieur Brillault.
URBANISME

« Il y a au minimum une fois par semaine une réunion d’urbanisme dans mon bureau avec le service d’urbanisme…..Je ne reçois jamais les personnes seul, je les reçois toujours en commission ». Conseil municipal-15 octobre 2015
Commentaire : On est rassurés. Pas d’embrouille.
UNITE NATIONALE

Suite aux attentats du 13 novembre : « Le congrès (des maires de France) a été annulé. Le lundi le Président, monsieur Barouin, nous invite à nous réunir au Palais des congrès Porte Maillot au nom de l’unité nationale. Je me suis bien sûr inscrit. Lorsque le mardi, la veille de la réunion, nous avons vu arriver le Président de la République et le Gouvernement, j’ai bien évidemment annulé ma présence…..L’unité nationale ça ne se décrète pas un jour ça se vit au quotidien ». 20 novembre sur You Tube.
Commentaire : Clarté de la pensée, cohérence de l’action….Triste !
VELOS

« Je crois qu’aujourd’hui il est impensable que nous nous déplacions dans notre ville pour faire 800 mètres avec une voiture. En mairie, nous allons mettre en place des vélos pour le personnel et je pense que nous devons être les premiers à donner l’exemple. Cela veut dire aussi qu’entre Versailles et le Chesnay..... Je souhaiterais que l’on puisse.....faire ce que j’appellerais une ligne vélo-piste cyclable. Mais si c’est uniquement pour que les gens prennent leur vélo, le temps de le sortir du garage, de la cave, des locaux poubelles, cela ne sert à rien, donc il faut des vélos en pied au bord de ces piste..... Est-ce qu’il faut faire une délégation de service ? Versailles a déjà renouvelé, il y a quelques mois, son contrat d’abribus, il ne peut plus l’intégrer dedans. Nous, nous ne l’avons pas encore fait. Est-ce qu’il y a une réflexion ? ». Conseil municipal-24 juin 2008



Commentaire : Le contrat d’abribus a été renouvelé pour notre ville il y a quelques semaines sans qu’une réflexion, là encore, n’ait été engagée. En tout cas une décision a été bien prise : pas d’abris vélos « au pied des pistes » dans la nouvelle délégation de service.

Sans nier tout à fait l’intérêt des pistes cyclables réalisées force est de reconnaître que, dans leur tracé actuel, elles ne représentent pas une réelle alternative à la voiture et doivent plutôt être considérées comme des parcours de loisir / promenade.

VIBRATION

« Je vibre pour retrouver un pays extraordinaire, un pays où l’on vit avec ses racines, où l’on mange du camembert en tweetant ! » - Toutes les nouvelles -22 février 2017
Commentaire : C’est tout ?
VIDEOSURVEILLANCE (alias Vidéo protection)

« Développer la sécurité avec la vidéosurveillance.....Il y a une recrudescence de vols au domicile des gens, de vols à la roulotte sur les voitures.....Il faut y mettre les moyens. Effectivement, on peut très bien dire que ; la vidéosurveillance, il n’en faut pas, tout le monde est beau et gentil. Je peux vous dire que tout le monde n’est pas beau et tout le monde n’est pas gentil ! Il faut donc qu’on se donne les moyens ». Conseil municipal- 3 avril 2008

. « La Préfecture a retenu certains de nos sites, dont le site de la rue du Docteur Audigier dans l’environnement du lycée professionnel Jean Moulin......C’est un point sensible et dons l’Etat est bien conscient du besoin de renfort nécessaire de cette vidéosurveillance..... Or l’activité de site que je vous ai cité, c’est le jour puisque c’est aux heures d’entrées et de sortie du lycée professionnel Jean Moulin, donc à ces heures on met quelqu’un devant la vidéosurveillance, ce qui permet de voir et de déplacer à ce moment-là une brigade si c’est nécessaire ». Conseil Municipal-26 novembre 2009



Commentaire : Lycée professionnel, attention danger ! Des bruits circulent aussi sur l’existence d’un trafic de substances douteuses autour du lycée privé Blanche de Castille. Purs racontars certainement.

« En 2007 la ville a lancé un plan de vidéosurveillance sur le territoire de la ville.....L’exploitation de ces systèmes a initialement été confiée aux agents de la police municipale. Toutefois au terme de quelques années de fonctionnement et compte tenu de l’accroissement du parc, il apparaît que les agents de ce service ne sont pas suffisamment opérationnels face à un outil aussi sophistiqué.....C’est pourquoi il vous est proposé de créer un poste de chargé de mission. La personne recrutée sur ce poste aura pour mission l’optimisation de l’utilisation de cet outil....Donc en 2010, il va falloir engager la deuxième étape. Il va faut qu’on renforce Jean Moulin, rue de Docteur Audigier ». Conseil Municipal-27 janvier 2010



Commentaire : voilà une zone de délinquance clairement identifiée ; logements sociaux et lycée professionnel : certainement un secteur à surveiller de très près

« On va aménager toute une salle sécurisée dans laquelle nous aurons ce Centre de supervision..... avec la vidéosurveillance, les alarmes ascenseurs, les alarmes incendies, les contrôles d’accès, un standard téléphonique. C’est quelque chose qui va vraiment être opérationnel 24/24 et qui va permettre au Chenaysiens, je l’espère, d’être en toute tranquillité ..... Cela va simplifier grandement la vie ». Conseil municipal-3 mars2011



Commentaire : Il a une volonté de minimiser le coût de la vidéosurveillance en laissant croire que le Centre de Supervision Urbaine va bien au-delà dans les services rendus .avec un ambitieux programme de différents suivis à distance. Peu des missions décrites ce jour-là sont actuellement opérationnelles ou en passe de l’être.

« Pour faire fonctionner le centre c’est l’équivalent de cinq temps plein et demi.....On ne peut pas rester dans un centre comme cela pendant onze heures d’affilée, vous l’imaginez bien. On a trouvé des plages horaires, de jour, de nuit et l’idée c’est de pouvoir mobiliser un certain nombre de personnes.....L’idée est de pouvoir embaucher trois postes d’opérateurs temps plein ».....Conseil municipal-30 juin 2011

« Tout ce qui est police municipale, la sécurité et le CSU, ce ne sont pas des grosses sommes. C’est surtout le personnel avec un équivalent de cinq équivalents temps pleins.....Un mois de CSU coûte à peu près 10 000 euros, c’est-à-dire une personne qui, 24 heures sur 24, est là pour répondre ou pour surveiller ». Conseil municipal-12 avril 2012



Commentaire : Chiffre éminemment contestable même s’il s’agit uniquement de la masse salariale. Il faudrait y ajouter le coût et l’amortissement de l’installation du local, de son équipement et des 53 caméras, nombre prévu d’être porté à 69, sans oublier la maintenance de ce matériel pointu. En ne minimisant pas, bien au contraire, la nécessité de la sécurité dans notre ville nous pensons que ce sujet n’est pas sérieusement appréhendé. S’il l’objectif principal est uniquement de rassurer, comme cela semble être le cas, la vidéo surveillance « c’est facile, c’est très cher, mais ça peu (électoralement) rapporter gros » mais nous disons que rien n’est réellement résolu. D’ailleurs la délinquance au Chesnay justifie-t-il un tel niveau de dépenses ? ne vaudrait-il pas mieux investir dans la présence humaine sur le terrain. Evidemment c’est plus compliqué que les caméras.

VILLE

« Une ville se gère comme une entreprise avec la mission d’aider votre vie quotidienne par des services optimum au meilleur coût ». Evènements du Chesnay -février 2010



Commentaire : Au prix abordable par tous on préférerait.

VILLA CHEVRELOUP

« La propriété de la ville qui s’appelle la villa Chèvreloup, le portail est sur Rocquencourt et quand vous rentrez jusqu’au pavillon du gardien on est toujours sur Rocquencourt, quand on prend l’allée pour aller vers la villa Chèvreloup nous sommes au Chesnay. On a donc une propriété qui est à cheval sur deux communes ». Conseil Municipal-30 juin 2011



Commentaire : Pour ceux d’entre vous qui ne situent pas cette propriété son accès se trouve à gauche de l’entrée de l’arborétum de Chêvreloup. Moyennant une redevance c’est une société d’économie mixte, Promocem dont la commune est actionnaire majoritaire, qui en assure la gestion. Elle est présente dans le secteur marchand de la location de lieux de prestige destinés à accueillir différents type d’événements.

« . S’il faut vendre la villa Chêvreloup, on peut en discuter. C’est un débat que l’on peut avoir. A partir du moment où un élu demande, l’ensemble des élus discute, et on voit. Peut-être que la majorité sera d’accord, peut-être pas ». Conseil municipal-12 avril 2012



Commentaire Plusieurs fois avait été cité l’éventualité de la vente du Château de l’Institut Médico-Educatif du Bel Air pour des raisons essentiellement budgétaires. Nous avions dit alors que la vente de la Villa Chèvreloup, d’ailleurs certainement d’un meilleur rapport, nous semblerait plus appropriée que la cession d’un bâtiment avec pour conséquence le départ d’un institut d’une toute autre utilité.

«  Le nouvel accès du centre commercial de Parly 2 va être complété par l’aménagement d’un parking paysager, ce qui permettrait et nous l’avons sollicité auprès du centre commercial qui est propriétaire de ce nouvel accès d’avoir un accès piéton entre la villa Chèvreloup le parking et l’échangeur ce qui, je pense, peut donner de nouvelles opportunités pour cette villa.....A la question de la vente nous pensons.....que la question de fond c’est de dire : est-ce que les Chesnaysiens peuvent avoir besoin de salles, est-ce qu’il faut redéfinir cela ? Donc il y aura parmi les élus à la rentrée la création d’une commission de travail sur le cahier des charges de cette villa.....avec tous les élus de tous les groupes sur le sujet ».....Conseil municipal-28 juin 2012



Commentaire : A la rentrée, rien !

« Nous aurons dans les semaines qui viennent à délibérer pour relancer la concurrence sur la Villa Chêvreloup ». Conseil municipal-14 février 2013



Commentaire : Les semaines ont passées, les mois.....

« L’idée est de faire de Chèvreloup une espèce de ferme animalière comme il y avait au Hameau de la Reine Porte Saint Antoine, parce que maintenant il n’y en a plus.....Il y a tout un projet dans les cartons. Il faut le revoir.....Il faut que cela se fasse de façon concertée....Cela fera partie du prochain mandat ». Conseil municipal-19 décembre 2013



Commentaire : La Villa Chèvreloup pose problème. C’est un bâtiment de grande qualité, disposant d’un pars agréable et de plusieurs annexes. Elle est malheureusement très excentrée et n’a pas bénéficié d’un entretien très suivi. Il est vrai que le nouvel accès au Centre Commercial de Parly 2 la rendra plus accessible. Il faut que la ville reprenne la pleine jouissance de cet ensemble et en fasse un centre attractif. L’idée d’une ferme animalière est à mille lieux des besoins et une plaisanterie..

« Nous avons effectivement eu ce conseil de Promocem, pour solder et au terme du solde, nous avons eu la remise des clefs qui a eu lieu au mois de janvier ….. Nous ne voulons pas créer un droit commercial et nous avons plusieurs options dont la DSP (Délégation de Service Public), bref nous ne savons pas trop. En fait on est en attente de propositions juridiques qui vont permettre à la commission (Créée en novembre 2014 pour débattre de l’avenir de cette propriété) de travailler immédiatement…..On va peut-être éviter les vacances scolaires pour que tout le monde soit là, d’ici fin février, début mars…..c’est dans les tuyaux ». Conseil municipal-28 janvier 2015



Commentaire : Nous sommes mi- avril 2015, les tuyaux sont bouchés !
16-12-20015

« La commission qui avait été prévue pour la Villa Chêvreloup était dans la cadre de la délégation de service (Ah bon ?), puisque que l’on avait prévu de le faire (Par qui et quand ? On ne sait pas). A partir du moment où on la garde pour l’instant au niveau de la commune, comme il n’y a plus de délégation, il n’y a plus de raison de faire la commission, c’est tout ». Conseil municipal – 16 décembre 2015



Commentaire : La commission promise pour étudier le devenir de la villa, remise à plusieurs reprises, n’a jamais été réunie. Et hop là ! Circulez, J’ai décidé, y’a plus rien à étudier ! Donc c’est tout !

VOIX SUR BERGE

« Au lieu de fermer les voies sur berge, il vaudrait mieux laisser les voies sur berge aux véhicules thermiques et laisser sur les quais toutes les voitures électriques, tout ce qui est propre et éventuellement Autolib’ » Conseil municipal – 01 février 2017
Commentaire  : Simple, non ?
VOITURE DU PEUPLE

« Les derniers endroits de rénovation de cette mairie, c’est en dessous, au rez-de-jardin…..Le garage de la voiture du peuple utilisée par le maire n’est pas conforme. ». Conseil municipal –24 novembre 2016
Commentaire  : Vous pouvez essayer de demander les clefs, après tout elle est aussi à vous. (Voir aussi la rubrique « Scooter »).
ZEMMOUR Éric

 Je dirai que ma démarche de responsable, je pense que dans un souci de démocratie on doit donner la parole à tout le monde et que dans une période où on a plutôt tendance à fermer le bec de beaucoup de gens et principalement par exemple de monsieur Zemmour j’ai pensé que ce serait légitime de le faire parler ». Conseil municipal-14 avril 2015



Commentaire : Pour monsieur le maire la démocratie c’est quand çà l’arrange.


Forum
Répondre à cet article
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2002-2018 © Ensemble à Gauche au Chesnay - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.49