Bandeau
Ensemble à Gauche au Chesnay
Slogan du site
Descriptif du site
Quand la presse locale préfère le fond au détriment des faits......
Article mis en ligne le 9 août 2017
dernière modification le 3 mars 2018

par Claude MEUNIER , DWebmaster
logo imprimer

Suite à la lecture attentive de l’article du 5 juillet 2017 dans TOUTES LES NOUVELLES intitulé "Au Chesnay : Rythmes scolaires : en septembre on revient aux 4 jours" : Claude Meunier, membre du conseil municipal du Chesnay, a relevé une erreur de taille dès l’introduction.

On pouvait lire : "C’est fait. Les élus du Chesnay ont voté à la majorité le retour à la semaine de quatre jours" voir l’article.

Il demande à juste titre à l’auteur de bien vouloir faire une note rectificative car les élus n’ont pas voté cette décision qui est de l’autorité du maire.

L’échange épistolaire qui s’en suivi est assez "étonnant" :

De :f.desserre@lxxxxxx.fr
A : clmeunier@neuf.fr
Envoyé : jeudi 6 juillet 2017 10:56
Objet : RE : Votre article de ce jour
 
Bonjour Monsieur,
Bien reçu votre mail. Dans notre article, nous avons fait part de votre avis. Nous y relatons les échanges entre les différents groupes, avec fidélité.
Je ne puis donc accéder à votre demande de rectificatif. D’autant plus que le sujet traite essentiellement du fond plutôt que de la forme.
François Desserre

 ???

Relance de Claude Meunier :

Envoyé : jeudi 6 juillet 2017 12:19
De : clmeunier@neuf.fr
A : f.desserre@lxxxxxx.fr
Objet : RE : Votre article de ce jour

Bonjour Monsieur,

Merci de voire rapide réponse. A vous lire, soit je me suis mal exprimé soit vous prenez le parti d’ignorer le sens premier de ma remarque.
Dans l’article en référence vous écrivez bien, je cite "C’est fait, les élus du Chesnay ont voté à la majorité le retour à la semaine de quatre jours". L’objet de mon courriel était de vous signaler l’inexactitude de cette information que je souhaitais vous voir rectifier. Ce soir-là les élus n’ont pas pu exprimer une majorité de vote puisqu’il n’y a pas eu de vote. La décision de demander aux instances académiques de passer aux quatre jours est de la responsabilité du maire seul. Une délibération du Conseil n’est pas nécessaire et n’a donc pas eu lieu. Certaines communes ont du, certainement, procéder à un débat sur le sujet avec vote "consultatif" des élus. Au Chesnay rien de tel.

Cordialement, Claude Meunier

Nous attendons la réponse de M. DESSERE !


Forum
Répondre à cet article
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2002-2018 © Ensemble à Gauche au Chesnay - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.49