Bandeau
Ensemble à Gauche au Chesnay
Slogan du site
Descriptif du site
logo article ou rubrique
ECHOS DU CONSEIL du 30 mai 2018
Article mis en ligne le 6 juin 2018

par Claude MEUNIER , Claire MOURIER
logo imprimer

Le maire débute la séance en rendant compte des lettres remerciements adressées par les représentants des associations qui bénéficient de subventions municipales. C’est l’occasion pour notre groupe de rappeler que les membres du conseil municipal ne sont pas associés à la rencontre avec les représentants des associations, qu’aucune concertation n’est engagée pour définir en commun quelle politique est conduite dans ce domaine. Ainsi le choix des organismes, les modalités de relations, de subvention et d’accompagnement ne font l’objet d’aucun échange. Notre groupe est donc condamné à s’abstenir au moment du vote, à protester contre certains choix, par exemple la mise à disposition d’un hangar municipal pour l’association la Jante Chesnaysienne qui regroupe des collectionneurs de voitures anciennes dont beaucoup sont membres de l’équipe majoritaire au conseil. Dans le même temps, des associations à vocation de solidarité sociale sont laissées de côté sans moyens ni aides. Soulignons que, parmi les associations sportives, celles qui bénéficient d’une subvention supérieure à 23000€ signent une convention d’objectif avec la ville incluant l’adhésion à l’association « Le Chesnay sport » qui gère en plus la paye des salariés des associations et qui perçoit à cet effet une subvention de la ville de 90 000€

La révision des tarifs ainsi que leur organisation pour l’été à la piscine ont fait l’objet d’un vote pour déterminer une augmentation de l’ordre de 2%, notamment ceux de la cantine, ou encore des activités péri scolaires. Il est précisé que la ville se réfère à plusieurs grilles selon les domaines : le taux d’effort qui conjugue le revenu et le nombre d’enfants par famille, auquel nous nous dénonçons systématiquement le caractère injuste, le quotient familial pour certains services publics et le tarif forfaitaire qui peut être établi par d’autres instances extérieures à la ville. Comme il a été précisé, « les personnes normales qui peuvent payer sont au taux maximum de l’effort » (sic), à quoi nous pouvons argumenter que ce n’est pas tout à fait exact Plusieurs mesures sont présentées pour la révision et l’adaptation de ces chiffres en vue de la rentrée.

Le projet de réalisation de logements sociaux sur la place Simard reste d’actualité pendant la négociation de la vente de lots qui n’ont pas encore été cédés au bailleur social sur la zone retenue. Un projet de compromis serait en cours. Nous avons à nouveau exprimé notre inquiétude quant au devenir de cette opération que nous craignons, à force de reports et tergiversations, devoir tomber, facilité par la commune, dans le parc immobilier privé .
Suite à un audit, dont les conclusions ne sont pas portées à notre connaissance, une adaptation de l’organisation des horaires des crèches est proposée pour la rentrée prochaine, afin de faire mieux coïncider les attentes des familles, les obligations du personnel et les contraintes tarifaires. Des places de crèche seront ouvertes aux familles de la ville de Rocquencourt.

Des éclaircissements ont été demandés par l’opposition sur certaines décisions prises par le maire, suivant les délégations qui lui ont été accordées, mais obligatoirement annexées à l’ordre du jour du Conseil. Ces demandes ont été l’occasion de porter à la connaissance publique plusieurs mesures et projets :
Sur la fin du bail le 1er janvier 2018 avec l’IME « La Rencontre »qui occupait une partie des bâtiments affectés à l’école Langevin et qui donc libère ces locaux situés derrière l’ancienne mairie sans qu’on sache encore leur future destination.

Sur la fermeture de la déchèterie du Chesnay le 30 juin 2018, avec confirmation qu’aucune solution de proximité n’ait été trouvée pour les habitants.
Sur la négociation engagée secrètement, depuis l’automne entre les maires de Rocquencourt et du Chesnay en vue de la fusion des deux communes, négociations confirmées par la sollicitation par le maire des conseils juridiques d’un cabinet spécialisé sur le sujet. C’est la première fois, qu’à cette occasion, le Conseil est formellement informé de ce projet. Des précisions devraient être données sur ce point à la faveur du prochain conseil exceptionnel programmé pour le 18 juin 2018.


Forum
Répondre à cet article
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2002-2018 © Ensemble à Gauche au Chesnay - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.21