Elections municipales de 1965 à 2014
Article mis en ligne le 12 février 2012
dernière modification le 31 mai 2020

par DWebmaster

Accueil élections

1983

Bureau / bureau

Bureau / bureau

Tribune libre des Echos du Chesnay 1988 ici
La remise en cause du centre de mise en forme (Parly 2) ici
Tribune libre les Echos du Chesnay 1989 ici
Tracts et journaux

1989

Fin 1992
Résumé de la dissolution du conseil municipal ici

25/11/1992
Dissolution du conseil municipal (journaux)ici

1993
La campagne électorale débute ici

1992
P O S & Échangeur A86 ici

1993

Élections municipales anticipées pour cause de blocage. Le maire n’obtenant pas de majorité sur plusieurs dossiers, une décision préfectorale de dissolution est prononcée en novembre 1992


La presse : BRILLAULT réélu ici

Tracts + lettre Prefet

1996


Troisième élections municipales en trois ans dont deux partielles.
Celle-ci due à des oublies de distribution de profession de foi et bulletin de vote pour plus d’un tiers des envois postaux

Décision du tribunal Administratif et du Conseil d’État ICI

Les listes ICI les tracts ICI

1999


2000 Tract Ps et Jean Maillefer : Différence Droite / Gauche ICI

2001

Qui brigue le fauteuil de Ph Brillault ? ICI


Tracts et journaux

2014

Bureau / bureau
Professions de foi et bulletins de vote Ensemble à Gauche Listes de Droite
Le programme en 8 pages pour cette campagne municipale dont on a pu noter qu’il a bien inspiré les autres listes !

2020

La liste « Une énergie Nouvelle pour Le Chesnay-Rocquencourt » conduite par Richard DELEPIERRE est arrivée en tête du premier et unique tour ce dimanche 15 mars 2020. Une courte victoire de 76 voix avec un très fort taux d’abstention (61.16%)
Pour rappel il n’y avait pas de liste de Gauche présentée, c’était la première fois depuis l’introduction de la proportionnelle en 1983.

Les maires du Chesnay et Chesnay-Rocquencourt sous la Ve République

Richard Delepierre devrait être élu par le conseil courant mai en fonction de l’évolution de l’épidémie Co-vid 19