Bandeau
Ensemble à Gauche au Chesnay
Slogan du site
Descriptif du site
logo article ou rubrique
ECHOS DU CONSEIL : 18 septembre 2019
Article mis en ligne le 26 septembre 2019

par DWebmaster

Conseil supplémentaire convoqué un peu cavalièrement, sans la courtoisie des justifications habituelles pour ce genre de modification du planning officiel. Rompez !

C’est l’ordre du jour de cette séance qui nous en a appris davantage puisque l’essentiel en est consacré à des remaniements au sein du conseil. Suite logique des retraits récents d’une adjointe, Coralie Belmer, et d’une conseillère municipale, Violaine Charpentier, du groupe majoritaire en désaccord avec la méthode employée à propos des décisions prises dans le dossier des nouvelles lignes de bus.

Élection donc d’un nouvel adjoint, Stéphane Gorce, déjà conseiller délégué à l’harmonisation des tarifs de Rocquencourt et du Chesnay et qui conserve cette attribution dans sa nouvelle fonction. Dans la foulée désignation, au galop, de différents membres de commissions et et de représentants dans divers structures.

La suite explique l’assistance nombreuse d’un public intéressé par la communication, exceptionnellement prévue à l’ordre du jour, sur ces nouveaux trajets des bus controversés et la future gare routière. Il est difficile de comprendre l’intérêt soudain, pour le Conseil, de cette démarche. Les groupes d’opposition dès qu’ils ont appris que des études étaient entamées sur cette question, malgré leurs demandes répétées depuis plus d’un an, n’y ont jamais été associés. Il est, évidemment plus commode de laisser croire à une démarche démocratique devant une assistance réduite au silence plutôt qu’au cours d’une commission de travail ou d’une réunion publique contradictoire.

Ce qui devait être une information sur les lignes de bus c’est transformé en un exposé long et peu clair de monsieur le maire et de deux membres de son équipe. Des mouvements de réprobations dans l’assistance ont été vite réprimandés. Il est difficile de rendre compte de l’intensité et de la confusion déplorables des échanges qui se sont poursuivis au sein du Conseil, pendant plus d’une heure.

Retenons au minimum la contestation de la présentation des évènements qui en a été faite, les accusations de mensonges et de mauvaise foi étant les plus fréquentes. En essayant d’être synthétique on pourrait en conclure que monsieur le maire tente de se présenter comme le médiateur d’un dossier qu’il feint d’avoir découvert récemment, et de faire porter à d’autres la responsabilité de la bronca qu’il suscite.