Bandeau
Ensemble à Gauche au Chesnay
Slogan du site
Descriptif du site
logo article ou rubrique
Le Chesnay-Rocquencourt aux JO 2024 !
Article mis en ligne le 31 mars 2019

par DWebmaster , TILLOY Emmanuel

Les Jeux Olympiques ont lieu tous les 4 ans : un grand rendez-vous international de tout ce qui se fait de mieux en matière de sport de haut niveau et un événement suivi par des milliards de téléspectateurs scotchés devant leur grand écran pendant des semaines !

En 2024, c’est Paris qui a été choisi pour accueillir les JO, et de nouvelles épreuves sportives seront alors introduites dans les compétitions : l’escalade, le skateboard, le breakdance, le surf. Depuis de nombreuses années, la pétanque avait été candidate. Finalement, le Comité International Olympique (CIO) vient d’accepter de l’inscrire également dans la liste des nouvelles épreuves, grâce au lobbying particulièrement persuasif et tenace de la Fédération Française de Pétanque. Celle-ci a mis en avant que ce sport n’était pas seulement national , mais pratiqué en réalité dans de nombreux pays, en tout, près de 600.000 licenciés dans une centaine de pays !

Ces Jeux 2024 se dérouleront en Ile de France . Un grand complexe olympique est prévu en Seine Saint-Denis, mais différentes épreuves se dérouleront sur l’ensemble de la région.

Pour la pétanque, le choix d’un site se posait, évidemment. Plusieurs villes avaient proposé leur candidature, mais finalement, c’est la ville du Chesnay-Rocquencourt qui a été retenue. Ce choix, qui a surpris quelque peu des néophytes, se justifiait principalement sur la longue expérience et le niveau enviable de son club bouliste.

Car la pétanque est une longue tradition chesnaysienne. On ne sait plus très bien à quand remonte la création du premier club, mais on se souvient qu’il s’était initialement intitulé «  Les Joyeux Pétanqueurs  ». Mais à la suite de divers commentaires quelque peu sarcastiques, le nom a dû être rapidement changé en «  Les Boules Chesnaysiennes  » , ce qui a fait taire les remarques désobligeantes vis à vis des membres du club. Ce club a toujours connu une activité soutenue, jusqu’à atteindre le niveau mentionné précédemment, grâce à un entraînement intensif et quotidien de ses membres sur la Plaine des Jeux , également grâce au soutien appuyé de la municipalité ces dernières années. Un très beau chalet tout neuf a été financé, offrant ainsi les conditions optimales pour une bonne condition physique des joueurs et la récupération efficace des sportifs après des parties particulièrement intenses et serrées..

Organiser des jeux olympiques n’est pas une mince affaire, mais c’est un défi stimulant pour une ville connue pour son dynamisme que beaucoup nous envient.

La première question à régler : le stade officiel de compétition, ainsi que les terrains d’entraînement des équipes. Pour le premier point, il a été décidé d’aménager le stade Michaux, en remplaçant la tribune actuelle et vétuste par une tribune de 4.500 places, et en installant sur la pelouse 8 pistes de pétanque perpendiculairement à la tribune. Cette disposition permettant ainsi aux spectateurs et supporters de suivre 8 compétitions simultanées. Ce projet n’a pas manqué de susciter de vives réactions des responsables des clubs de foot, ceux-ci voyant ainsi leur gazon devenir impratiquable pendant de longs mois, voire plusieurs années le temps que l’herbe arrive à repousser. Mais cette fois encore, le maire a trouvé les bons arguments civiques , patriotiques, et peut-être même autres... pour éteindre l’échauffement des esprits qui menaçait de faire capoter tout le projet.
Pour les terrains d’entraînement à mettre à la disposition des différentes équipes, la ville manquant vraiment de place (refrain bien connu !), il a été décidé de solliciter les propriétaires particuliers ayant au moins 10 m de terrain plat dans le fond de leur jardin , pour permettre d’y faire installer une piste temporaire. Le maire a déjà proposé de mettre à disposition une partie de son terrain à cet effet, et demandé aux élus de son équipe municipale de faire de même afin de bien montrer l’exemple. A noter que les services techniques de la ville pourront prendre en charge l’aménagement, sans aucun frais pour le propriétaire.

Autre question incontournable : le parking. L’importance de l’événement va exiger une augmentation significative des besoins de stationnement , surtout dans le périmètre du stade Michaux. Le temple mormon , boulevard St Antoine, sollicité, a donné son accord pour l’utilisation de son parking souterrain de 200 places pendant la durée des compétitions . Un geste, à vrai dire, peu contraignant pour le temple, ce parking étant quasiment vide la plupart du temps. D’autre part, un doublement des tarifs du stationnement pendant les compétitions permettra d’alléger les finances de la commune, et de la maintenir en haut du palmarès des impôts locaux les plus faibles du département.

L’hébergement des équipes et accompagnateurs sera également un défi à surmonter, car les ressources d’hôtellerie sont relativement limitées sur Le Chesnay-Rocquencourt. Les particuliers ayant une chambre disponible à cette période seront priés de se faire connaître auprès de la Mairie, qui leur fournira toutes les précisions sur les conditions d’hébergement attendues. Seront particulièrement concernés et sollicités les particuliers ayant par le passé transformé subrepticement leur garage en chambre d’amis.

Toute l’équipe municipale va désormais être monopolisée dans les 5 années à venir pour que cet événement exceptionnel soit une formidable réussite et participe à la notoriété de cette belle ville encore trop méconnue.

Avertissement 
La recrudescence actuelle de fake news sur Internet et les réseaux sociaux incite à une prudence redoublée vis à vis de toute information un tant soit peu douteuse et suspecte, et particulièrement diffusée le 1er avril.


Notre source officielle

E. T.